AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Dance alone to the beat of your heart • Rashall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
PAROLES : 87
RENAISSANCE : 29/07/2015
AGE : 23
PATRIE : The Herd


PANTHERINAE ID
RANG: Héros
RÉSUMÉ:
: 10
MessageSujet: Dance alone to the beat of your heart • Rashall Mer 29 Juil - 23:10



« Doesn't it feel like our time

is running out ? »




Le soleil venait tout juste de se lever quand les imposants coussinets du félin foulèrent les terres du Tremblevie. Le menton levé et les babines légèrement retroussées sur ses crocs démesurés, il ne pouvait détacher son regard de ces lieux magnifiques dont le doux gazouillement des oiseaux lui procurait une intense sensation de bien être et de paix. Il ne se souvenait pas de ces lieux, comme il parvenait difficilement à se souvenir de quoi que ce soit. Mais il lui semblait bien que c’était le genre d’endroit qu’il aimait parcourir jadis. Au sein de cette petite clairière foisonnante de vie, il ne se sentait pas plus important que le cerf qui venait de lui passer sous le nez. Il était n’importe qui et les années lui avaient échappées. Il ne savait plus vraiment où il en était et il était difficile pour lui de se rappeler de quoi que ce soit, de vivre avec le monde qui s’offrait désormais à lui. Pourquoi cela semblait-il si difficile de s’habituer à cette nouvelle époque ? Il ne comprenait pas. Mais il était prêt à tout pour s’adapter. Il n’avait pas le choix. C’était une nécessité.

Baissant la tête, le puissant félin laissa échapper un long soupir, ébouriffant les quelques touffes d’herbes qui se trouvaient face à lui, avant que l’une de ses grosses pattes vienne s’abattre dessus, appréciant le moelleux de cette herbe grasse et de la terre riche juste en dessous. Étrangement, il ne ressentait pas la faim en ce moment présent. Il observait les majestueux animaux qui vivaient dans ce lieu sans jamais penser à en croquer un seul. Comme si son instinct de prédateur lui avait échappé le moment même où il avait posé la patte sur cette terre mystique. Difficile à croire, n’est-ce pas ? Cependant, même s’il se sentait relaxé et presque en paix avec lui-même, il ne pouvait s’empêcher de penser aux siens, jetant ça et là quelques regards en arrière, presque coupable de s’éloigner d’eux ne serait-ce que pour trouver un petit moment de répit. Il les aimait du plus profond de son cœur mais il fallait qu’il puisse s’accorder quelques moments de calme. Surtout par ces temps-ci, ou tout lui semblait si difficile à assimiler.

Cependant, jamais Octurn n’avait douté du bien fondé de sa rébellion face à Dandelion et à son Royaume du Nord. Il était et il resterait convaincu que sa harde, la race des Prius ne devait pas être utilisé en tant qu’arme, qu’ils avaient tout autant de sentiments que les autres races, peut-être même davantage car eux n’avaient guère chercher à mettre sous les chaines une autre race. Il ne se laisserait pas faire par la monarchie, par le pouvoir du roi et de la reine. S’il pensait pouvoir se protéger de cette manière, grand bien leur fasse, mais ce n’était guère les sentiments du grand félin. Et tant qu’il y en aurait pour le soutenir, il continuerait à marcher dans ce sens là puisque c’était ainsi que cela devrait se passer. Y avait-il eu ce genre de conflits quand il était plus jeune ? Son père avait-il servit d’arme quand il avait été le dirigeant des Prius ? Il se retrouvait bien incapable de se souvenir de quoi que ce soit et cela l’agaçait.

Un léger grognement suffoqua dans le fond de sa gorge alors qu’il reprenait le rythme lent et lourd de sa marche, dardant ses pupilles d’or sur les bestioles présentes dans les environs, remuant légèrement les moustaches alors qu’il agitait toutes ses pensées dans sa tête, cherchant une autre alternative, un moyen d’éviter une guerre, une manière de garder tout le monde en sécurité. Il décida finalement de s’arrêter et de s’asseoir sous un arbre au tronc noueux et épais, dont les branches lourdes de feuilles tombaient s’affaissaient quelque peu. Là, il baissa la tête et ferma les paupières un moment, se plongeant dans un état qui se voulait relaxant, tourmenté par ses doutes et ses incertitudes.




« They say we are what we are
But we don't have to be.
I'm bad behavior but I do it in the best way.
I'll be the watcher of the eternal flame.
I'll be the guard dog of all your fever dreams. »

Octurn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
PAROLES : 75
RENAISSANCE : 12/01/2015
AGE : 21
PATRIE : The Herd
CREDO :

« Here we are don't turn away now, we're the warriors that build this town from dust! »




PANTHERINAE ID
RANG: Héros
RÉSUMÉ:
: 14
MessageSujet: Re: Dance alone to the beat of your heart • Rashall Jeu 30 Juil - 17:30

Lui aussi avait abandonné la clairière dans laquelle le reste de la Harde se reposait - ou plutôt où les guerriers végétaient - pour profiter plus ou moins des lieux, lui qui n'était pas réellement sensible à la beauté de mère nature. Lui, Rashall donc, était plutôt le genre d'individu à s'enthousiasmer devant un combat rudement mené que devant les milles et un contraste qu'offrait le soleil en se reflétant sur les feuillages des divers arbres de Tremblevie. Il avait néanmoins jeté un dernier coup d’œil à sa Harde, les surprotégeant d'un regard paternel.

A coté, la végétation imposante de Tremblevie et ses proies ô combien nombreuses n'avaient pas l'air d'attirer ne serait-ce qu'un minimum l'attention de l'ex-Général. C'était donc avec détachement qu'il posait ses prunelles rougeoyantes sur ce qui l'entourait car rien ici n'avait d'importance à ses yeux. Il s'enfonçait donc dans la forêt avec un but bien précis: En effet, il avait bel et bien remarqué l'absence de son supérieur et en bon guerrier polyvalent il avait su pister le-dit individu.
Rashall vociférait déjà en imaginant le jeune chef se perdre dans la beauté du paysage tout comme son père le faisait. Rien qui ne soit - selon le point de vu du vieil animal - digne d'un Roi, d'un Chef d'Armée et avant d'un Guerrier et ce quel qu'il soit. L'imposant ex-Général avait ronflé de rage pour finalement sortir de ses pensées et se remettre en route. Il avançait d'un pas lourd, en désaccord avec le calme et la douceur environnante. Lui - sans aucun doute - laissait derrière lui les marques acérées de ses griffes dans le sol, brisant sans remord la paix de Tremblevie.


Rashall était comme ça. Il avait toujours été comme ça. C'était un militaire avant tout, une bête sauvage aux instincts affirmés qui malgré son escale dans les terres civilisés du Nord avait repris ses excellentes mauvaises habitudes.

- Hurmpf! Avait-il ruminé lorsque la silhouette plus que familière d'Octurn s'était dessiné sous ses deux rubis. Il s'était stoppé net l'espace d'un instant pour - dirons nous - évaluer la situation. Là devant lui le Roi charbonné s'était adossé à l'un des citoyens feuillu de Tremblevie. Il semblait songeur, il semblait s'être enfermé dans sa coquille pour penser à tout et à rien.
L'ex-Général s'approcha à pas léger de celui qui l'avait destitué avant de se laisser tomber de toute sa masse sur le sol, les antérieurs tirés devant lui tandis qu'il ramenait ses pattes sous son ventre. Il pris une grand inspiration, un grand bol d'air avant de laisser planer le silence un instant. Puis il pris enfin la parole tout en adressant un regard quelque peu insistant à son cadet:

- On est songeur, hum? Il ricana, bien que discrètement, il ricana. Laisse moi deviner, Octurn... Il regarda autour de lui, observant calmement les alentours d'un regard las tout en poursuivant: Tu as enfin pris conscience que quitter le Nord était une mauvaise idée?

Sans porter grande attention à la réaction de son interlocuteur, Rashall vint se gratter négligemment le menton du bout de l'une de ses griffes puis passer sa grosse patte le long de son visage.

- Moi aussi voir tous ces guerriers ne rien faire m’horripile. Ils valent tellement mieux que ça; Une vie à errer et à perdre leur temps sans n'avoir aucun but. C'était surtout le manque de combat qui l'importait, car le vagabondage avait toujours été leur train de vie.

- Que comptes tu faire d'eux, Octurn? Il planta ses rubis dans ceux de son jeune supérieur. Rashall avait toujours fait mine de ne pas comprendre les autres.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
PAROLES : 87
RENAISSANCE : 29/07/2015
AGE : 23
PATRIE : The Herd


PANTHERINAE ID
RANG: Héros
RÉSUMÉ:
: 10
MessageSujet: Re: Dance alone to the beat of your heart • Rashall Jeu 30 Juil - 22:40



« Doesn't it feel like our time

is running out ? »


Le vent s’engouffrait dans la maigre crinière du félin alors qu’il demeurait impassible dans les minutes qui suivirent. Le museau légèrement incliné vers le sol, il semblait dans un état de méditation, pourtant il entendit rapidement le bruit caractéristique de pattes foulant la terre. Il n’obtempéra aucun mouvement et resta tout à fait immobile pendant que les pas se rapprochaient, gardant les paupières closes et la respiration longue et silencieuse. En ce moment précis, un peu de calme lui aurait fait le plus grand bien, mais il fallait bien avouer que quand on avait une harde toute entière à diriger, les minutes de relaxation étaient bien trop rares. Relevant le nez, il laissa échapper un bref soupir, une douce brise lui apporta bientôt l’odeur du trouble fête, et il ne fut pas le moins surpris quand il reconnut celle de son Ex-Général, Rashall. L’imposant félin ouvrit les paupières à demi et le silence sembla renier encore un instant, il savoura ces dernières secondes car son comparse allait surement briser sa quiétude d’une minute à l’autre.

- On est songeur, hum? Laisse moi deviner, Octurn… Tu as enfin pris conscience que quitter le Nord était une mauvaise idée?

Bingo. Il n’avait pas mis bien longtemps à briser le silence. Et comme à son habitude, l’Ex-Général n’y allait pas par quatre chemins. Il devait savoir reconnaître son visage quand il était pensif. Peut-être que son père avait affiché cette même mine quand il avait été roi avant lui, quand il était encore sur le trône et lui un jeune prince. L’idée de lui cacher les choses ne servirait à rien. Octurn n’avait jamais été un bon menteur, il ne savait pas manier les mots quand le doute étreignait son cœur. Il n’avait donc aucun moyen de s’échapper de cette question, celle-ci ravivant le flot d’incertitudes tourbillonnant sans cesse au fond de sa tête. Tournant son regard vers Rashall, il laissa échapper un bref grondement avant de le laisser continuer, car il savait bien qu’il n’avait pas fini de lui parler. Ses mimiques qu’il apercevait de côté, tout du moins, lui donnaient l’impression qu’il n’allait pas s’arrêter en si bon chemin.

- Moi aussi voir tous ces guerriers ne rien faire m’horripile. Ils valent tellement mieux que ça; Une vie à errer et à perdre leur temps sans n'avoir aucun but.

Il était ainsi, toujours capable de mettre la griffe sur le véritable problème tout en tournant autour pour être sur de vous asticoter assez pour être sur de vous faire cracher le morceau. Rellelh avait tendance à agir de la même manière et, contrairement à lui, n’hésitait pas à dire les mots même s’il savait qu’il pouvait blesser. Lui, était plutôt du genre à tourner autour du pot pour ne pas faire plus de mal. Le mâle braqua son regard sur une biche qui trottinait un peu plus loin et qui se retourna plusieurs fois comme pour être sure qu’elle n’allait pas finir comme déjeuner de ces deux gros balourds.

- Que comptes tu faire d'eux, Octurn?


Le regard du grand félin charbonneux dévia finalement et il darda son comparse d’un regard quelque peu accusateur et gêné. Il ne pouvait pas lui en vouloir de lui parler ainsi. Tous les conseils étaient toujours bons à prendre. Après tout, il voulait le meilleur pour son peuple. Mais Rashall avait régulièrement –et a toujours– le don de l’irriter de temps en temps. Ce n’était pas pour rien qu’il avait décidé de nommer un nouveau général pour l’épauler. Il avait besoin de quelqu’un de moins… rentre-dedans.

« - Tu ne voudrais tout de même que je vous laisse tous servir de bouclier pour leur petit jeu de trône ? Nous ne sommes pas des pions à jeter sur un échiquier. Je ne laisserai pas mon peuple se faire décimer pour l’amusement de Dandélion. Qu’il demande à son propre peuple de le protéger de ses ennemis, nous n’avons pas à le faire pour eux. » Répondit-il d’une voix qui se voulait calme alors qu’il restait tout de même quelque peu agacé, autant par la question que par la situation dans laquelle il se retrouvait lui et son peuple.

Demeurant assis, il resta silencieux encore un instant après ses paroles, pétrissant la terre sous ses coussinets du bout de ses griffes, les enfonçant dans la terre meuble comme un jeune chaton pétrirait les mamelles gorgées de lait chaud de sa mère. Se pinçant les lèvres du bout des crocs, il lâcha du regard son comparse et reprit sa contemplation de la clairière, les sourcils légèrement froncés et les oreilles rabattues vers l’arrière.

« - Je n’aime pas cette situation non plus. J’aimerai assurer davantage de sécurité aux miens. Mais, d’aussi loin que je me souvienne, nous avons toujours été des nomades. Nous sommes donc très bien ici également. » Il étendit l’une de ses pattes en avant, un mince sourire sur les lèvres avant de maugréer entre ses babines. « Tu n’aurais tout de même pas voulu que l’on reste au Royaume du Nord ? As-tu vu comment ils nous regardaient ? Nous étions des monstres à leurs yeux, je ne veux pas revoir ce regard de si près, crois moi. »

Un nouveau soupir s’échappa des lèvres du grand félin alors qu’il tournait la tête vers l’Ex-Général, une moue quelque peu dubitative sur les lèvres.




« They say we are what we are
But we don't have to be.
I'm bad behavior but I do it in the best way.
I'll be the watcher of the eternal flame.
I'll be the guard dog of all your fever dreams. »

Octurn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
PAROLES : 75
RENAISSANCE : 12/01/2015
AGE : 21
PATRIE : The Herd
CREDO :

« Here we are don't turn away now, we're the warriors that build this town from dust! »




PANTHERINAE ID
RANG: Héros
RÉSUMÉ:
: 14
MessageSujet: Re: Dance alone to the beat of your heart • Rashall Sam 1 Aoû - 18:22


- Tu ne voudrais tout de même que je vous laisse tous servir de bouclier pour leur petit jeu de trône ? Nous ne sommes pas des pions à jeter sur un échiquier. Je ne laisserai pas mon peuple se faire décimer pour l’amusement de Dandelion. Qu’il demande à son propre peuple de le protéger de ses ennemis, nous n’avons pas à le faire pour eux. À ces mots Rashall laissa vibrer sa gorge au son des ricanements, légers, discrets. Chacun savait déjà ce que l'autre pensait, cette conversation n'avait été remise sur le tapis que pour la énième fois depuis leur départ mais Rashall s'inquiétait alors il le relançait.

- Je n’aime pas cette situation non plus. J’aimerai assurer davantage de sécurité aux miens. Mais, d’aussi loin que je me souvienne, nous avons toujours été des nomades. Nous sommes donc très bien ici également. Pendant que l'autre commença à s'étendre, l'ex-Général lui, acquiesça du chef. Certes, il avait raison, les Prius avaient toujours été des nomades mais le confort du Nord n'avait rien de négligeable.

- Tu n’aurais tout de même pas voulu que l’on reste au Royaume du Nord ? As-tu vu comment ils nous regardaient ? Nous étions des monstres à leurs yeux, je ne veux pas revoir ce regard de si près, crois moi. Quelque peu décontenancé et surement très inquiet quant au sort des siens, Octurn soupira. Le regard qu'il adressa ensuite à Rashall éveillé en lui comme une bribe d'instinct paternel. Le vieux mâle soupira à son tour, résigné. Si le jeune leader avait été marqué par le traitement que les citoyens du Nord leur avait réservé, Rashall lui était beaucoup trop fier et endurcit pour se préoccuper ne serait qu'un peu des messes basses des contemporains.

- Je vois. Il clos les yeux quelques secondes et laissa reposer ses oreilles sur le coté avant de les remuer vivement d'avant en arrière. Hum. Ils ont des cornes sur la tête ces types là. Être des monstres aux yeux de monstres... Il fit mine de prendre le temps de réfléchir avant d'adresser un discret sourire à son interlocuteur: Ça revient à être normal. Quelque chose comme ça. Rashall et sa logique déroutante.

Il ne fallut que quelques secondes avant qu'il ne reprenne son sérieux. L'ex-Général se gratta à nouveau le menton et encore une fois il grommela:

- Nous voilà lancé à l'aveugle dans un monde que nous ne connaissons pas parce que deux gosses t'ont regardés de travers Octurn. Ses paroles avaient semblées un peu plus piquantes. Rashall valsait entre des semblants de preuve d'affection et des piques. Il avait toujours été ainsi. Si cette histoire d'épidémie est réelle, nous étions plus en sécurité dans l'enceinte du Royaume de la princesse Dandelion! Il se pinça une lèvre, amusé par ses propres paroles, lui qui voyait encore les Empereur comme des chefs de guerre beaucoup moins apprêté que Dandelion l'était.

Il observa l'horizon, songeur.

- Pourquoi ne pas aller au Sud? Encore à moitié perdu dans ses pensées il ne lâcha pas le paysage de ses deux prunelles ce qui ne l'empêcha guère de poursuivre: S'ils sont ennemis du Nord tu devrais bien t'entendre avec eux. Du coin de l'œil Rashall observait les réactions de son supérieur.

- Il parait que le royaume du Sud est faible. Pourquoi ne pas aller en jauger, si c'est vraiment le cas nous pourrions prendre de force la cité du Sud! Il avait appuyé ses mots avec un geste vif de la patte, empoignant le vide entre ses griffes, serrant le poing avant de le laisser lourdement retomber sur le sol.



couleur de RP: Black

© IXsln
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
PAROLES : 87
RENAISSANCE : 29/07/2015
AGE : 23
PATRIE : The Herd


PANTHERINAE ID
RANG: Héros
RÉSUMÉ:
: 10
MessageSujet: Re: Dance alone to the beat of your heart • Rashall Mar 11 Aoû - 22:28



« Doesn't it feel like our time

is running out ? »


Un bref silence s’installa entre les deux compères, seulement brisé par le souffle du vent le long de leurs fourrures, agitant les poils des imposants félins dans la douce brise tiède. Toujours calmement assis, il darda son regard doré dans celui de l’Ex-Général. Malgré leurs avis divergents, Octurn ne pouvait s’empêcher de chercher une approbation dans les mouvements ou les paroles du grand félin. Après tout, il voulait ce qu’il y avait de mieux pour son peuple et il lui était difficile de trouver les solutions par lui-même. De toute manière, ce n’était guère de cette manière qu’il voyait son règne, il ne voulait pas se comporter comme Dandélion et paraître tyrannique. Il était si facile de s’enivrer du pouvoir qu’on vous donnait.

- Je vois. Hum. Ils ont des cornes sur la tête ces types là. Être des monstres aux yeux de monstres... Ça revient à être normal. Quelque chose comme ça.


L’imposant félin brun cligna des yeux, pris au dépourvu par la remarque simplissime et enfantine du gros félin à l’air bourru. Il éclata alors d’un rire rauque, posant l’une de ses pattes contre ses lèvres alors qu’il fermait les yeux pour détourner ses yeux du mâle. Il ne s’était pas attendu à une remarque comme celle-ci de la part de son compère et cela ne pouvait que l’amuser. Et puis, ce rire lui permit de se relaxer quelque peu. Relâchant un autre soupir, il secoua la tête, ricanant doucement entre ses crocs. Bien sur, ce rire ne tarda pas à s’évanouir dans sa gorge quand son comparse reprit la parole.

- Nous voilà lancé à l'aveugle dans un monde que nous ne connaissons pas parce que deux gosses t'ont regardés de travers Octurn. Si cette histoire d'épidémie est réelle, nous étions plus en sécurité dans l'enceinte du Royaume de la princesse Dandelion!

Les pupilles du brun vinrent se poser une nouvelle fois sur celles de Rashall. Il s’était attendu à ce qu’il continue à fouiller. Il était ainsi après tout et cherchait toujours à dire le fond de sa pensée, et qu’importe si cela ne plaisait pas. Cependant, même s’il n’avait pas tort, il n’avait pas totalement raison non plus et Octurn, tout de même borné, camperait sur ses positions tant qu’il n’aurait pas la preuve qu’il n’empruntait pas la bonne route.

« - Ces gosses en question comptaient nous utiliser comme jouets, tu le sais très bien. » Soupira-t-il en roulant des yeux, cette conversation commençait à tourner en rond, comme très souvent d’ailleurs. « Et nous surveillons toutes traces de maladie, si jamais quelque chose se passe, nous l’apprendrons bien vite, il n’y a pas de souci à se faire. Et puis, tu es bien naïf si tu penses qu’une épidémie s’arrêtera aux murs du Royaume du Nord. » Il secoua doucement la tête et s’étira quelque peu la mâchoire.

- Pourquoi ne pas aller au Sud? S'ils sont ennemis du Nord tu devrais bien t'entendre avec eux.

Octurn baissa les yeux sur ses pattes et réfléchit un instant. Pouvait-il vraiment aller au Sud ? Le peuple du Sud serait-il vraiment différent de celui du Nord ? Il n’avait pas envie de réitérer la même entrevue qu’il avait eu avec Dandélion avec le chef du Sud. D’ailleurs, quel était son nom à celui-ci déjà ? Cela lui échappait, quelque chose en Sss… Comme un serpent qui s’étouffe... Du moins, c’est cette pensée qui lui avait traversé l’esprit quand il avait entendu le nom du gouverneur. Mais Rashall n’avait pas tort. Après tout, qu’avaient-ils à y perdre ? Autant marcher vers un but plutôt que de tourner en rond.

- Il parait que le royaume du Sud est faible. Pourquoi ne pas aller en jauger, si c'est vraiment le cas nous pourrions prendre de force la cité du Sud!

Relevant ses pupilles sur la patte que l’Ex-Général venait de lancer en l’air, il resta encore pensif un instant. Avait-il soif de pouvoir au point de prendre le royaume d’un autre chef ? Il n’en n’était pas sur. Tout ce qu’il désirait était de mettre en sécurité son peuple et de leur assurer une vie meilleure. Ils avaient toujours été nomades alors se sentiraient-ils vraiment bien s’ils étaient enfermés dans l’enceinte d’un royaume ?

« - Pourquoi pas nous y rendre, tu as raison Rashall… » Commença-t-il encore songeur. « Cependant, tu devras contrôler tes pulsions, je ne compte pas déclarer la guerre de si tôt. Il vaut mieux se faire des alliés puisque nous ne savons pas qui sont réellement nos ennemis. Je veux d’abord m’assurer que nous ne craignons rien. » Fit-il d’une voix un peu plus forte.

Il se redressa finalement et se mit sur ses pattes, faisant quelques pas en avant puis se retournant vers son compère. La mine sérieuse, il secoua la tête quelque peu et jeta un regard en avant, vers le Sud.

« - Nous n’avons rien à perdre et ce sera toujours mieux que de ne rien faire. Par ailleurs, Je suis curieux de savoir la philosophie de ce Roi du Sud. » Souffla-t-il avant d’afficher un léger rictus sur ses babines. « Et qui sait, peut-être que tu trouverais une jolie demoiselle pour t’attendrir ? » Le taquina-t-il gentiment.




« They say we are what we are
But we don't have to be.
I'm bad behavior but I do it in the best way.
I'll be the watcher of the eternal flame.
I'll be the guard dog of all your fever dreams. »

Octurn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
PAROLES : 75
RENAISSANCE : 12/01/2015
AGE : 21
PATRIE : The Herd
CREDO :

« Here we are don't turn away now, we're the warriors that build this town from dust! »




PANTHERINAE ID
RANG: Héros
RÉSUMÉ:
: 14
MessageSujet: Re: Dance alone to the beat of your heart • Rashall Sam 26 Sep - 16:10

- Pourquoi pas nous y rendre, tu as raison Rashall… Bien évidemment que Rashall avait raison, Rashall avait toujours raison il était la voix de la sagesse, l'age et l’expérience avait fait de lui un véritable exemple à suivre. Il y croyait corps et âme et c'est d'ailleurs de cette façon que le vieil animal interpréta les mots de son cadet. Un petit sourire quelque peu béa s'était dessiné sur les babines de l'ex-Général, songeur à son tour, se remémorant certainement des souvenirs qui semblaient terriblement flou de son passé de grand homme de guerre avant qu'un "cependant" ne vienne tout briser.

- Cependant, tu devras contrôler tes pulsions, je ne compte pas déclarer la guerre de si tôt. Il vaut mieux se faire des alliés puisque nous ne savons pas qui sont réellement nos ennemis. Je veux d’abord m’assurer que nous ne craignons rien. Alors que son supérieur venait de lui confier avec le plus grand des sérieux ses craintes concernant son comportement quelque fois explosif, Rashall se mit à bougonner dans son coin, les deux yeux grands ouverts et plantés sur celui-ci. C'était un de ses regards que les mères envoyaient à leurs bambins quand ils dépassaient les bornes, le regard qui terrifiait la plupart des enfants et qui les stoppaient net dans leur bêtise. Il y avait néanmoins peu de chance que ce regarde face le même effet sur Octurn mais il était surtout là pour témoigner de l'affront de Rashall.

- Mais enfin! Frappa t-il de sa voix grâce pendant que l'autre se remettait sur patte, peu impressionné par le cinéma de Rashall car il devait en être un très grand habitué.

- Nous n’avons rien à perdre et ce sera toujours mieux que de ne rien faire. Par ailleurs, Je suis curieux de savoir la philosophie de ce Roi du Sud. Et qui sait, peut-être que tu trouverais une jolie demoiselle pour t’attendrir ? Le vieux bougon s'était à son tour redressé en laissant craquer toute sa courte colonne et grondant doucement entre ses crocs.

- Toutes ces bêtises ne sont plus de mon age, Octurn. Il adressa alors un regard malicieux à l'égard du-dit Octurn pour poursuivre: Par contre, il me semble que d'offrir une descendance digne de ce nom à ta Harde, donc un bon petit hérité et futur Leader, c'est ton job! Il s'en lissait presque les moustaches du bout des griffes avec un petit sourire narquois attaché au visage.

Il suivit les pas de son supérieur, reprenant enfin un air sérieux et laissa son regard se perdre dans les environs.

- La philosophie du roi du Sud, honnêtement qu'est-ce qu'on en a faire tant qu'on reprend un peu de force et qu'on se trouve une occupation? Il haussa un sourcil. Être utilisé comme arme de guerre ne l'avait jamais dérangé, loin de là, puisque Rashall se considérait comme tel. Tu es bien compliqué. Toi et tes principes... Tch! Avait-il roulé des yeux.

- Qui sait, peut-être que tes principes nous amèneront quelque part. Je l'espère. Rashall n'avait jamais vraiment été d'accord avec les méthodes de Octurn, mais il espérait sincèrement qu'elles puissent les mener quelque part. Le changement, il détestait ça, mais Octurn il l’appréciait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
PAROLES : 87
RENAISSANCE : 29/07/2015
AGE : 23
PATRIE : The Herd


PANTHERINAE ID
RANG: Héros
RÉSUMÉ:
: 10
MessageSujet: Re: Dance alone to the beat of your heart • Rashall Mer 21 Oct - 19:23



« Doesn't it feel like our time

is running out ? »


Le cinéma de l’Ex-général arracha une mine quelque peu amusée au grand félin quand il lui lança ce regard qu’il ne connaissait trop bien et qu’il s’apprêtait à lui répondre surement avec autant de sarcasme que d’accoutumer. Il était difficile de rabattre le caquet de l’imposant félin et il le savait. Il était souvent obligé de manier ses mots avec précaution pour éviter de se retrouver avec ce regard bourré de reproches dont Rashall avait le secret. Enfin, tant qu’il n’essayait pas de régler les problèmes de la harde avec ses propres pattes, cela devrait bien se passer. Le pire serait s’il s’avérait que le félin soit bel et bien dans le vrai. Il savait qu’il en aurait pour les prochaines centaines d’année si tel était le cas. Après tout, la modestie de l’Ex-général n’était plus à prouver.

- Toutes ces bêtises ne sont plus de mon age, Octurn. Par contre, il me semble que d'offrir une descendance digne de ce nom à ta Harde, donc un bon petit hérité et futur Leader, c'est ton job!

Octurn fit la moue, grognant légèrement entre ses canines alors qu’il secouait brièvement la tête. Offrir une descendance… Il n’avait pas le temps pour ce genre de choses non plus. Il avait déjà tant à faire avec la harde toute entière, il n’avait pas le temps de s’occuper d’une demoiselle en particulier. Et puis, il ne savait pas s’y prendre avec les femelles. Maladroit et parfois peu loquace, il ne se rendait pas toujours compte de ce qu’il pouvait évoquer chez la gente féminine de la harde. De là à faire une descendance, que ce soit pour le bien de son groupe, par devoir ou tout simplement par choix… Il ne se voyait pas encore capable de mettre un pas là dedans. Il se tut donc et n’ajouta rien, répondant simplement par un rire rauque, amusé. Non, ce n’était clairement pas le moment de batifoler.

- La philosophie du roi du Sud, honnêtement qu'est-ce qu'on en a faire tant qu'on reprend un peu de force et qu'on se trouve une occupation ? Tu es bien compliqué. Toi et tes principes... Tch!

Ce sourire ne quitta pas les babines du félin alors qu’il tournait la tête pour croiser les pupilles dorées de l’imposante bête à ses côtés. Il haussa brièvement les épaules et laissa échapper un nouveau soupir. Une occupation ? Il y avait bien plus là dessous qu’une occupation. Il leur fallait trouver une raison de vivre dans ce nouveau monde. Peut-être que la vie de nomades ne leur convenait plus ? Il ne savait plus trop où il en était mais il croyait dur comme fer qu’il devait simplement marcher de l’avant et que les problèmes se règleront par la suite.

« - Nous verrons bien où cela nous mènera. Ce sera toujours mieux que de tourner en rond ici, au milieu de nul part, à ne rien faire. » Il souffla, huma l’air longuement. « Tu sais bien que je ne prendrai aucun risque pour le bien de la Harde. Je ferai ce qui me semble le plus juste. »

Il espérait ne pas se tromper. Il ne s’en remettrait jamais si la harde tombait dans un traquenard ou s’il arrivait quoi que ce soit à ces membres chéris qu’il considérait comme sa famille.

- Qui sait, peut-être que tes principes nous amèneront quelque part. Je l'espère.

Le félin hocha la tête, un nouveau sourire soulevant ses babines alors qu’ils marchaient tout deux vers le reste de la harde. Jetant un nouveau regard à l’Ex-Général, il hocha la tête et se pinça les lèvres. Lui même n’était pas sur que ces principes ne l’amènent quelque part. Il n’avait pas le droit à l’échec et c’était cela le plus difficile pour lui. Toutes ses décisions, toutes ses actions étaient clairement analysées, rendant toute erreur parfaitement impossible pour le matou.

« - Qu’avons nous à y perdre ? » Il soupira, laissant sa phrase en suspens.

HRP:
 




« They say we are what we are
But we don't have to be.
I'm bad behavior but I do it in the best way.
I'll be the watcher of the eternal flame.
I'll be the guard dog of all your fever dreams. »

Octurn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
PAROLES : 75
RENAISSANCE : 12/01/2015
AGE : 21
PATRIE : The Herd
CREDO :

« Here we are don't turn away now, we're the warriors that build this town from dust! »




PANTHERINAE ID
RANG: Héros
RÉSUMÉ:
: 14
MessageSujet: Re: Dance alone to the beat of your heart • Rashall Dim 25 Oct - 12:43

Il savait qu'il avait fait douter son supérieur hiérarchique, il savait qu'il n'avait cessé de remettre sur le tapis des pseudo-problèmes qu'il ressassait depuis leur départ du royaume du Nord, mais en réalité si Rashall réagissait de la sorte c'était bien parce qu'au fond il s’inquiétait surement tout autant que Octurn, peut-être même plus.
Le vieux général observa son cadet se mettre en route pour rejoindre les autres et envoya ses deux petites oreilles dans sa direction. Quand l'autre lui émis un sourire il en fit de même bien que le sien fût plus furtif.

- Qu’avons nous à y perdre? Ô qu'il y avait à y perdre et Rashall lança alors un regard pensif au reste de la harde au loin. Voilà ce qu'ils avaient à y perdre, mais pour une fois le vieillard eût la présence d'âme de ne rien dire et de se contenter d’acquiescer. C'était comme si de jour en jour il apprenait à accepter qu'il n'était plus le général et conseillé qu'il eût été et qu'il fallait désormais laisser la nouvelle génération se charger de tout. Rashall était beaucoup trop méfiant parfois, il s'angoissait pour des broutilles et craignait toujours le changement.

- Qu'avons nous à y perdre... En effet. Avec t-il répondu en emboitant le pas. C'est toujours un plaisir de parler avec toi gamin. J'ai l'impression de parler à ton père. Affirma t-il alors en lui coupant la route le temps d'un croisement de regard. J'ai l'impression de m'en rappeler, du moins. Se corrigea t-il avec un air presque apaisé. Il lâcha un dernier regard au jeune chef de la Harde avant de hocher poliment le chef et de se fondre parmi les autres membres.


couleur de RP: Black

© IXsln
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Dance alone to the beat of your heart • Rashall
Revenir en haut Aller en bas

Dance alone to the beat of your heart • Rashall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Brow Beat
» Ma collection de vernis OPI...
» Quel siege auto?
» RAL MAC
» bàrbie ♦ total eclipse of the heart.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mörendrüll ::  :: RPs Terminés-