AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Le face à face. [PV Ulheim, Nakréon, Naal]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
PAROLES : 83
RENAISSANCE : 05/10/2015
AGE : 21
PATRIE : Northern Kingdom
CREDO :
PRESENTATION

APPEL A L'AVENTURE



PANTHERINAE ID
RANG: Héros
RÉSUMÉ:
: 32
MessageSujet: Le face à face. [PV Ulheim, Nakréon, Naal] Sam 17 Oct - 1:47
    [Ce conseil est dans la continuité de cet évènement.]


    Le moment était venu. Le face à face tant attendu. Dandelion avait enfin une occasion de comprendre ce qui était arrivé, pourquoi c’était arrivé et quel était la part de responsabilité du mammouth dans cette catastrophe.
    Car celui-ci, bien qu'auteur direct du cataclysme qui avait détruit la cité, semblait ne pas l'avoir fait volontairement, affirmant que la bestiole répugnante sortie de son crâne l'y avait forcé. Le grand lion blanc était profondément perplexe alors qu’il parcourait le gigantesque hall qui séparait le parvis du palais de la salle du trône, construite selon les mêmes proportions que celui-ci. Il bénissait les architectes à l’origine des plans du palais, à l’évidence atteints d’une certaine folie des grandeurs, car Ulheim avait tout l’espace nécessaire pour se déplacer librement. Cela avait meilleur effet de discuter avec un roi des temps anciens ici, dans ce magnifique édifice, plutôt qu’à l’extérieur, dans un quelconque jardin par exemple. D’une démarche saccadée, gêné par ses blessures toutes fraiches, l’empereur traversa le vaste espace qui lui servait lors de divers réceptions ou de rencontres officielles sans se retourner, préférant mettre à profit les quelques minutes de calme qui lui étaient offertes pour se concentrer sur ce qu’il s’apprêtait à dire. De toute façon, il n’avait nul besoin de se retourner pour vérifier que le mammouth le suivait car il entendait les bruits de ses pas et en sentait les vibrations dans le sol. Il se dirigea sur le fond gauche de la salle où se trouvait un renfoncement plus étroit, où le mammouth n’aurait aucun mal à entrer et qui permettrait un échange plus discret.
    Il s’arrêta, se décala et, plongeant son regard dans celui d’Ulheim, inclina brièvement la tête, signifiant ainsi au mammouth qu’il le laissait avancer devant lui et pénétrer l’alcôve qu’il lui indiquait. Derrière le pachyderme, plusieurs de ses sujets suivaient, certainement curieux d’entendre ce qu’avait à dire la créature qui venait de détruire leurs foyers. Dandelion les comprenait parfaitement, il compatissait. Cependant, il avait besoin de se retrouver en petit comité afin de tirer cette histoire au clair.
    Il calma sa respiration qui était devenue sifflante après tant d’effort physique, et se redressa. Il s’efforça de faire taire sa colère pendant un temps pour ne communiquer à son peuple que la sérénité que celui-ci avait besoin de ressentir, bien qu’elle n’était que feinte. En cela se trouvait l’un des rôles d’un souverain : éviter à son peuple une panique inutile en adoptant un comportement confiant, au moins de façade.

    « Je vais désormais m’entretenir en privé avec Ulheim, Roi des Toundras. Vous serez tous informés des décisions qui résulteront de ce conseil. » annonça-t-il d’une voix forte, claire et assurée.

    Il contemplait les visages tournés vers lui. Certains, les plus méfiants, ne lâchaient pas le mammouth du regard.

    « Vous avez tous combattus avec courage. Vous pouvez être fiers de vous et de l’amour que vous portez à votre cité, car il vous a poussé à risquer vos vies pour la défendre. A présent, sortez du palais, évaluez les dégâts, commencez la reconstruction et aidez les plus durement touchés par ce qui vient de se passer. Ne partez pas à la recherche du mille patte géant. Nous avons des choses plus urgentes à régler. En tout cas pour le moment. »

    Ses paroles étaient douces mais son ton était inflexible mais ne supporterait aucune contestation. Inutile de faire courir des risques inconsidérés à la population pour le moment. Il organiserait lui-même une chasse en temps et en heure.
    D’un regard, il intima aux gardes de raccompagner tous les félins aux portes du palais. Il commençait à se détourner lorsqu’il pensa à un détail qui avait son importance.

    « Tous ceux dont le logis aura été réduit en poussière et qui ne trouveront pas de solution pour se loger ailleurs seront les bienvenues au Palais. Vous vous adresserez directement à l’intendant du château. »

    D’un regard, il informa son chef de la garde, Nakréon, qu’il souhaitait sa présence à ses côtés. Il en fit de même pour Nanred, dont la présence l’apaisait, ainsi que pour Naal, dont les connaissances médicales pourraient s’avérer utiles.
    Il attendit quelques minutes supplémentaires dans le silence que tous ceux qu’il avait congédié soient partis. Il vit que Nakréon était proche de lui, et il en profita pour lui glisser discrètement : « J’ai vu ta colère dehors. Elle est compréhensible, j'étais habité par la même. Mais tâche de la contrôler maintenant. » Regard moitié insistant, moitié noir, mais très bref dont il avait le secret pour signifier à ses sujets qu'ils n'avaient pas intérêt à lui désobéir. Cela sonnait comme une mise en garde. Cela serait assez compliqué sans qu'en plus Nakréon ne se laisse emporter par ses émotions.
    Quand la salle fut vide, Dandelion, entouré de ces plus proches conseillers, se tourna vers Ulheim. Le mammouth semblait exténué, éreinté et complétement perdu. Une énorme plaie sanglante barrait son front massif.

    « Ulheim, acceptez-vous les soins de mon médecin personnel ? Naal fait des merveilles et, bien qu’il n’ait jamais eu à soigner quelqu’un comme vous, je suis certain qu’il saura vous être utile. »

    Dandelion lança un regard pénétrant à son médecin royal avant de s’adresser à nouveau à la montagne de chair et de fourrure qui se dressait devant lui.

    « La discussion sera certainement plus productive lorsque le flot de sang qui s’échappe de votre tête aura cessé. »

    Il le pensait. Il ne proposait pas cela à la légère, par simple politesse. Cependant, si le mammouth refusait, alors il ne lui ferait pas l’offense d’insister.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
PAROLES : 79
RENAISSANCE : 30/07/2015
AGE : 17
PATRIE : Grande monarchie omanique


PANTHERINAE ID
RANG: Héros
RÉSUMÉ:
: 26
MessageSujet: Re: Le face à face. [PV Ulheim, Nakréon, Naal] Sam 17 Oct - 14:41
Ce jour là Nakréon savait que la journée serai dure. Il avait mené ses troupes au combat contre un insecte géant, ils avaient tous faillit y passer. Même Dandelion s'était jeté dans la mêlée en grand inconscient qu'il s'était montré être. Cependant il avait aidé, c'était le principal. Puis la bête avait disparut et ce monstre de mammouth laineux qui sortait d'on ne sait où et qui avait réduit la moitié de la ville a néant prétendait qu'il n'avait pas voulu celà ! Et puis quoi encore ?!
Le grand tigre brun se faisait soigner dans la caserne avec les autres gardes. Sa hanche était déboiter et le kiné des gardes la remis en place, tandis que le cornibus retenait un cri de douleur. Une fois remise en place sa hanche lui fit tout de suite moins mal. Comme il était au courant que l'entretiens que l'empereur et le mammouth ne commencerait pas tout de suite il en profita pour s'adresser à ses gardes.

" Bon les gars vous avez bien bossé, reposez vous bien, ceux qui n'ont pas participé à la bataille allez gardez la ville, les autres reposez vous, vous prendrez la relève cette nuit."

L'heure avait sonnée, l'entretien aurait bientôt lieu, et vu la confiance que le général accordait au visiteur, il ne pouvait pas ce permettre de le rater. Lors de la bataille il avait laissé sa colère prendre le dessus, elle s'était librement exprimée devant le pachyderme, alors il s'attendait à ce que son supérieur refuse, mais il ne lui laisserai pas le choix. Il devait participer à cette réunion.
Il semis en route, sorti de la caserne, tourna à droite puis a gauche et emprunta le couloir principal. Il tourna au fond a gauche où déjà un attroupement bouchait l'entrée de la grande salle. Il se frailla un chemin a coup d'épaule pour pouvoir remonter jusque dans la salle. La voix de Dandelion lui paru de plus en plus forte.
" ...trouveront pas de solution pour se loger ailleurs seront les bienvenues au Palais. Vous vous adresserez directement à l’intendant du château."

Nakréon pénétra dans la salle au même moment où il termina sa phrase. Les sourcils du général étaient froncés comme toujours, et dans ses yeux lui sait une lueur de défi. Dandelion plongea son regard droit dans celui du tigre et lui accorda un léger signe de tête, Nakréon était autorisé à venir. Le grand mâle brun le suivi alors jusqu'au fond de la salle. Toutefois, l'empereur qui marchait de son air le plus majestueux pencha légèrement la tête vers le garde.
" J’ai vu ta colère dehors. Elle est compréhensible, j'étais habité par la même. Mais tâche de la contrôler maintenant. "

Dit-il dans un souffle, il repris ensuite son port de tête haut et élégant, sans adresser aucun regard a son gardien. Il ne signifiait pas qu'il lui faisait confiance, il lui donnait un ordre. Nakréon avait l'habitude d'exécuter les ordres sans réfléchir, mais cette fois il hesita. Cependant il retint le grondement sourd qui semblait monter de sa gorge et resta impassible et silencieux. Il boitillait très légèrement, tentant tand bien que mal de camoufler sa douleur toujours présente dans la jambe.
Une fois tout le monde réuni au fond de la salle, Dandelion présenta son soigneur personnel et proposa ses soins au pachyderme.

" Ulheim, acceptez-vous les soins de mon médecin personnel ? Naal fait des merveilles et, bien qu’il n’ait jamais eu à soigner quelqu’un comme vous, je suis certain qu’il saura vous être utile. La discussion sera certainement plus productive lorsque le flot de sang qui s’échappe de votre tête aura cessé. "

Pour calmer la vague de chaleur et d'énervement qui montait en puissance dans le corps du garde, il se rapella la voix de son supérieur quelques instants plus tôt : " j'ai été habité par la même colère ", et se dit que Dandelion était dans le même état que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
PAROLES : 461
RENAISSANCE : 08/01/2015
AGE : 20
PATRIE : L'Inconnu
CREDO :

Il est omnipotent.




PANTHERINAE ID
RANG: Légende
RÉSUMÉ:
: Une Infinité
MessageSujet: Re: Le face à face. [PV Ulheim, Nakréon, Naal] Ven 23 Oct - 18:34

L'énorme pachyderme s'était trouvé quelque peu contraint de suivre l'empereur et ses proches guerrier dans l'enceinte du palais qu'il avait en partit détruit quelques minutes auparavant. Toutefois, il ne s'était pas montré réticent car s'il le fallait pour que la paix soit alors il le ferait: Ulheim était malgré tout un pacifiste et jamais il n'aurait orchestré par lui même tout ce qui était arrivé durant l'attentat, du moins c'est ce qu'il disait. Entouré de garde, d'une véritable assemblée armée finalement, le gigantesque roi des Toundras arriva face à l'empereur blanc. Il se montra calme et noble, le regard perçant mais loin d'être arrogant. Ulheim reconnaissait là deux des guerriers qui avaient contribué à le mettre à terre, Dandelion présenta l'un d'eux comme le medecin officiel de la cours: Naal et proposa par ailleurs les services de ce dernier.
Le mammouth amena sa trompe jusqu'à son front prenant alors conscience des contre-coups. En effet, Noxious et les félins du Nord lui avaient laissé une bien sale crevasse sur le haut du crâne de laquelle le sang coulait à flot.

- Eh bien, en effet s'il s'agit de me soigner je ne peux qu'accepter. Il posa l'instant de quelque seconde son regard sur Naal qu'il analysa: Et s'il était rongé par la rancune et décidait de l’empoisonner ou bien de l’achever? Ce serait alors un sort que Ulheim accepterait car il avait été déshonoré par l'emprise de l'Omen.
- J'espère ne pas avoir sali votre beau palais immaculé. Certes immaculé mais en partit détruit. Parlez, Dandelion, dite moi ce que je vous doit. Si c'est la vie, tel en sera le prix à payer pour que mon peuple soit pardonné pour mon erreur. Il s'agenouilla et inclina le chef vers l'avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pactemorendrullrpg.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
PAROLES : 83
RENAISSANCE : 05/10/2015
AGE : 21
PATRIE : Northern Kingdom
CREDO :
PRESENTATION

APPEL A L'AVENTURE



PANTHERINAE ID
RANG: Héros
RÉSUMÉ:
: 32
MessageSujet: Re: Le face à face. [PV Ulheim, Nakréon, Naal] Mer 4 Nov - 16:09
    [Naal ne peut pas répondre pour le moment, donc autant avancer dans le rp quand même, elle interviendra quand elle pourra. :)]


    « Parlez, Dandelion, dite moi ce que je vous doit. Si c'est la vie, tel en sera le prix à payer pour que mon peuple soit pardonné pour mon erreur. »

    Dandelion décela en cette phrase toute la grandeur dont le mammouth pouvait être habité. Celui-ci alla même jusqu'à s'agenouiller pour exprimer sa bonne volonté. Cela le rassura sur le fait que le mammouth devrait ne plus représenter de danger pour le moment. Dandelion gardait tout de même l’ombre d’un doute dans un coin de son esprit, au cas où. La confiance à 100%, pour lui, cela n’existe pas. Il s’agit d’une chose dangereuse qui ne mène qu’à la déception.

    « Relevez vous, Roi des Toundras. Je ne vous demanderais pas votre vie, cela serait profondément inutile et triste. Mais je préfère être honnête avec vous : c’est certainement ce que certains habitants de cette cité réclameront. »

    Chose que Dandelion n’accordera jamais, bien évidemment. Mais il fallait qu’Ulheim soit au courant des dangers qu’il pouvait courir et de la haine l’animosité dont il pouvait être l’objet.
    Mais pour le moment ça n’était pas la question qui intéressait Dandelion. Ce que le monarque voulait, c’étaient des informations.

    « Pour ce que vous nous devez, nous en parlerons plus tard. Une fois que j'aurais fait l'état des lieux et en fonction de ce que donnera cette conversation. Vous comprendrez que je cherche à savoir avec précision et exactitude, sans l’ombre d’un doute et sans attendre, qui vous êtes et ce qui vous a amené à causer autant de dégâts. »

    Dandelion sentit son cœur se serrer à la simple évocation de l’état dans lequel devait se trouver son royaume adoré.
    Il fit une pause pour reprendre d’une voix plus posée et plus assurée.

    « De quoi vous rappelez-vous exactement, Ulheim ? Parlez sans crainte devant mes conseillers, j'ai toute confiance en eux. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le face à face. [PV Ulheim, Nakréon, Naal]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Poussette double face à face?
» Souci pour mettre le siège de la city select face maman
» Poussette double face maman ?
» Face route / face pousseur
» une poussette jumeau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mörendrüll ::  :: RPs Terminés-