AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[RP Officiel] An official welcome, an official disaster

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
PAROLES : 31
RENAISSANCE : 02/08/2015
AGE : 18
PATRIE : Les Souterrains


PANTHERINAE ID
RANG:
RÉSUMÉ:
: 20
MessageSujet: [RP Officiel] An official welcome, an official disaster Ven 2 Oct - 23:51

「 I see it in their eyes, I read it on their faces. Their smiles are fake. Their cheers are lies. All they carry is fear, fear and hatred 」

Official Role-Play
Des rideaux rouges, brodés d’or, un coussin pourpre, brodé d’ambre, des perles qui dansaient sur cet attirail, des motifs façonnés par les soins des meilleurs artisans, un confort luxueux, troublé néanmoins par les cahots de ceux qui soutenait la pièce miniature, cette voiture qui se faisait porter par quatre Pantherinaes.

Elle détestait cela.

Tous ces regards braqués sur elle, cette envie qui se lisait sur les visages des pauvres, ces fausses acclamations, ces cris, cette foule. Elle n'avait jamais apprécié d'être au centre de l'intérêt et supportait encore moins ce fait lorsque tout était affecté.

Le cortège royal, dont la venue avait été annoncée par un héraut longuement avant cet instant, arrivait à la Cité du Sud, faisant alors taire tout brouhaha ou cris de marchand pour accueillir une soudaine vague de louanges en la faveur du roi, Saqr, et des deux reines, Raya et Kwala. La seconde épouse, qui tentait tant bien que mal de cacher son irritation, souriait par l’ouverture négligée par les soins du tissus disposé à sa fenêtre, surtout aux plus jeunes Pantherinaes qu'elle trouvait particulièrement beaux en dépit de la terre qui maculaient leurs visages, et de leurs haillons en lambeaux. Son coeur se serra néanmoins à cette vue tout à fait déplorable. Elle ne sortait guère souvent, elle n’en avait eu l’occasion que très rarement. Raya la maintenait prisonnière dans la Tour-Ebene tel un oiseau auquel on avait arraché les ailes. Aujourd’hui, on déplaçait sa cage, afin d’apposer le poids d’une culpabilité sans égale sur son coeur. Kwala, souveraine de ces lieux, ne faisait rien pour venir en aide à ses sujets, impuissante, maintenant un silence si lourd et si profond qu’il en devenait presque complice.

Les gardes arrêtèrent leur marche cadencée, arrivés au milieu de la Cité du Sud. Avec la dextérité, la synchronisation et la fermeté qu'on leur connaissait, ils posèrent les trois supports à terre, puis s'éloignèrent des souverains pour leur donner de l'espace et assurer le recul de la populace, alors que d'autres se précipitaient aux aides respectives de Saqr, Raya et Kwala.

Le roi sudiste s'avança, rehaussé par le respect général qui se lisait sur les visages félins de ses sujet. Kwala, tout comme le protocole du Sud - qu'elle détestait soit dit en passant, l'indiquait, alla se placer du côté gauche de son époux, en retrait, la tête haute, ignorant comme elle le pouvait celle qui se tenait à la droite de son époux, l'expression feignant un sourire réjoui que la pitié de ses yeux trahissait.

- Oyez ! Oyez ! Braves gens ! s’exclama le héraut, taisant tous les murmures. Le roi Saqr, premier de son nom, vous honore aujourd’hui de sa visite, illuminée par la présence de son épouse, la reine Raya. C’est en ce jour lumineux que-

Un garde, lui faisant face, toussa, l’arrêtant alors en haussant les sourcils dans la direction de celle qu’on avait négligé, encore une fois. Elle poussa un imperceptible soupir avant de se ressaisir, reprenant son sourire qui cependant, manquant déjà cruellement de naturel, devint ostensiblement forcé.

- E-Euh, je disais donc… illuminé par la présence de la reine Raya, sans oublier le charme tout à fait éblouissant de la seconde reine, Kwala. Nous les accueillons aujourd’hui à la Cité du Sud pour une occasion des plus remarquables, un événement inespéré, et qui est pour nous autres, citoyens du Sud, l’aube d’une nouvelle ère plus prospère !

Un torrent d’applaudissement et d’acclamations salua cet incipit. Kwala baissa modestement la tête en signe de remerciements, en apparence.

- Suffit…

Ce mot raisonnait dans son esprit alors qu’elle accomplissait l’étiquette. Elle se hâta presque à son exécution, pourvu qu’on cesse cette mascarade qui ne rimait à rien. Qu’on cesse de la polir d’émeraude alors qu’on aimerait lui jeter des pierres. Même si, comme les circonstances n’avait encore pas failli de le faire remarquer, elle était presque réduite à un fantôme, l’ombre d’un élément mineur qu’on ne remarquait guère dans le tableau, et qui n’avait aucun rôle à jouer dans la compréhension du message du peintre.

Saqr se racla alors la gorge, leva fièrement la tête, puis d’un ton solennel, annonça:

- Citoyens du Sud, je vous prie d’accueillir comme il se doivent les Prius de la Harde !

Aussitôt, de l’autre côté de l’attroupement, les gardes, avec cette harmonie qui leur était propre, créèrent un passage. Les guerriers du passé arrivaient.
I'll get out of here... One day...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
PAROLES : 110
RENAISSANCE : 20/08/2015
AGE : 23
PATRIE : The Herd


PANTHERINAE ID
RANG: Acteur
RÉSUMÉ:
: 35
MessageSujet: Re: [RP Officiel] An official welcome, an official disaster Jeu 15 Oct - 17:52
Saber fit son entrée, entourée par les siens. Elle marqua ainsi officiellement ses premiers pas au sein du Royaume du Sud. Contrairement à ce qu'elle pensait, leur état physique de voyageur ne ferait pas tache dans le décor. Les citoyens qu'elle voyait derrière les corps des gardes n'étaient pas les êtres en meilleur santé du monde. De la saleté et des fourrures ébouriffées. Un relent de pauvreté. Cette terre avait une odeur beaucoup moins luxueuse que le Royaume du Nord. La différence était frappante. Les mots attrapés au vent disaient donc vrais. Mais le côté cérémonial restait présent. Encore du blabla et de grandes phrases à supporter. Ils aimaient vraiment bien se casser les crocs avec des traditions stupides. La féline imagina Octurn à la place du Roi Saqr et le reste de la Harde en domestiques. Non, cette image ne collait absolument pas. Ils étaient un peuple plus cru et franc. Ils laissaient parler leurs émotions et ne se cachaient pas derrière de longs discours. Cela fonctionnait tout aussi bien, voire même mieux. Un groupe libre et soudé. Son regard rouge se posa sur les hauts dirigeants. Elle les détaillait, cherchant un quelconque signe distinctif à graver dans sa mémoire. Méritaient-ils vraiment son attention ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
PAROLES : 124
RENAISSANCE : 09/08/2015
AGE : 16
PATRIE : Southern Kingdom


PANTHERINAE ID
RANG: Acteur
RÉSUMÉ:
: 46
MessageSujet: Re: [RP Officiel] An official welcome, an official disaster Jeu 22 Oct - 16:19

    En ce jour si spécial, toute la cour du Sud s'était mise sur son 31. Les femelles surtout, se faisaient maquiller, se paraient de bijoux et de tissus colorés, parfumaient leurs fourrures de senteurs fleuries. Mais de toutes, Raya était celle qui accordait le plus d'importance à son apparence. Une dizaine de servantes s'affairaient autour d'elle pour la rendre encore plus belle qu'elle ne l'était déjà. Après un bain chaud et moussant, son corps gracile fut enveloppé dans une serviette pour la sécher. On brossa et lustra sa fourrure, toujours avec douceur et application. Avec des gestes habiles, l'une de ses servantes l'habilla de tissus précieux, tandis qu'une autre la couvrait de bijoux somptueux. Ses peintures de mariages furent sublimées, et on la maquilla encore plus qu'elle ne l'était déjà. Bientôt, elle fut prête, et elle alla rejoindre sa rivale et son roi.
    Ils partirent en direction du Sud, du vrai.

    Le cortège arriva dans la Cité, au son des acclamations et du brouhaha ambiant. Le bas peuple aussi avait tenté d'être présentable. Les femelles avaient récupérés de vieux bijoux et s'étaient maquillées avec ce qu'elles pouvaient, parfois avec maladresse. Les hommes essayaient de se tenir droits et fiers, ils avaient brossés leurs crinières. Toute la foule acclamait le cortège, mais tout semblait faux. Chacun jouait un rôle et mimait la joie, alors que l'épidémie était bien là, silencieuse et mortelle, parmi eux. Le Sud était devenu un théâtre, chacun faisait ce qu'il devait faire, le peuple se comportait en bons petits paysans, mais ils ne pouvaient ignorer que la menace de la maladie pesait sur eux.
    Raya se complaisait dans cette comédie, dans cette folie hypocrite. Elle aimait cela, elle était Reine de toute cette mascarade, et ça lui plaisait. Si elle méprisait profondément ces pauvres, ces paysans, elle ne pouvait nier qu'ils faisaient sa force. Elle n'éprouvait aucune compassion envers eux, mais ils lui faisaient pitié. Ils l'acclamèrent lorsqu'elle passa la tête par l'ouverture et afficha un large sourire. Certains ne l'aimaient pas vraiment, elle savait qu'ils mimaient ces effusions de joie, mais elle s'en fichait. Tant qu'ils admiraient sa puissance, sa richesse, et sa beauté, cela lui allait.

    Bientôt, ils eurent traversés la cité, et les Pantherinae qui soutenaient le char le posèrent à terre. Saqr sortit alors de la voiture, et la foule hurla. Le grand Saqr était aimé, adulé, il était le rebelle magnificent qui les avait sauvés. A sa suite, et aidées par des courtisans de la cour, les deux épouses du roi descendirent également pour aller se placer aux côtés de leur mari.
    Lla voix nasillarde de l'annonciateur mit fin au brouhaha :

    « Oyez ! Oyez ! Braves gens ! Le roi Saqr, premier de son nom, vous honore aujourd’hui de sa visite, illuminée par la présence de son épouse, la reine Raya. C’est en ce jour lumineux que- » Il y eu un silence gêné, brisé par le rire moqueur de Raya. « E-Euh, je disais donc… illuminé par la présence de la reine Raya, sans oublier le charme tout à fait éblouissant de la seconde reine, Kwala. Nous les accueillons aujourd’hui à la Cité du Sud pour une occasion des plus remarquables, un événement inespéré, et qui est pour nous autres, citoyens du Sud, l’aube d’une nouvelle ère plus prospère ! » Une pause fut marquée, pour permettre à chacun de savourer cet instant historique. Saqr clama, de sa voix rauque et puissante : « Citoyens du Sud, je vous prie d’accueillir comme il se doivent les Prius de la Harde ! »

    Elle frissonna au son des cors qui annonçaient l'arrivée des Prius, enfin, ils étaient là ! Dire que c'était grâce à elle... Cette Harde était pour le Sud une opportunité en or de surpasser le Nord, en puissance et en prestige. Elle fut interrompue dans ses pensées lorsque les puissants félins apparurent à l'autre bout de l'avenue. A leur tête, Octurn, le brave, le juste. Elle ne put retenir un sourire lorsqu'elle le vit. Il était toujours aussi agréable à regarder. Son bras-droit, le rouquin qui le suivait, n'était pas mal non plus. Elle était très fière de son coup, elle apportait aux femelles du Sud des mâles, des vrais. Bientôt, la Harde envahis la large rue, sous les bravos du peuple sudiste.

    Raya s’avança légèrement, et avec un large sourire, s'adressa à Kwala, celle qu'elle s'était appliquée à ignorer avec mépris, comme à son habitude :

    « Hé bien ma chère, vous ne semblez pas dans votre assiette. Admirez ces guerriers venus pour nous sauver, profitez de cette belle journée ! » Elle lui fit un clin d'oeil délicieux. Elle voulait qu'elle voit, qu'elle voit le bonheur que Raya apportait au Sud en amenant ces animaux ici. Elle voulait qu'elle voit à quel point elle la dépassait en tout points. « C'est la fête, n'est-ce pas ? »

    Hypocrite, menteuse, cruelle, perverse. Raya dans toute sa splendeur.

Désolée du retard duuuur Il se pourrait que j'ai fait des erreurs/incohérences, hésitez pas à me le dire ! :D




Merci Kahlan ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Invité
Invité
MessageSujet: Re: [RP Officiel] An official welcome, an official disaster Sam 24 Oct - 15:34


La Harde était arrivée dans la Cité du Sud, après un long combat contre Disease.

Le Prius avait eu la tête basse durant la plupart du temps qu’ils avaient marché, caché entre deux de ses congénères pour éviter de se faire remarquer. C’était sans le cacher qu’il avait honte de ne pas avoir aidé plus que ça sa fratrie. L’avait-il seulement aidé ? Sa mémoire ne semblait pas plus vouloir lui pardonner, ne lui laissant pas accès, si ce n’était qu’à cette dernière image de ce monstre à plumes. Quelle piètre mine affichait-il là.

Entrouvrant ses mâchoires, il laissa un soupir lui échapper un silence, ses oreilles rondes longeant le long de sa crête comme s’il voulait les faire disparaître. Mais alors qu’il se perdait a broyer du noir, ses yeux captèrent une lumière étrangère. Bientôt, la structure de ce qui se dressait devant eux, attirant le regard du félin qui redressa finalement la tête, la gueule entrouverte par la surprise et l’admiration. Son regard brillait déjà de curiosité, alors qu’il découvrait à peine cette cité colorée. C’était ici qu’habitait les Reines Raya et Kwala. Quelle belle maison, respirant de végétation… et d’une odeur étrange, indéfini.

Ses sourcils se froncèrent l’espace d’un instant, alors qu’ils faisaient leur premier pas dans la cité. Sa tête redressée, la démarche calme et posée, Ezio demeurait toujours aussi silencieux. Peut-être plus encore. Il avait refermé sa gueule dans un léger bruit de claquement, ses iris se faisant plus vide, comme concentré. Qu’était cette sensation inconfortable, c’était la seule question qui occupait son esprit à cet instant.
La Harde avait envahit l’allée, alors que le brun accéléra de quelques pas sa marche afin de grimper vers l’avant du cortège. Parmi les grandes têtes, il essayait de distinguer discrètement ce qui les attendait, alors que les cors sonnaient leur arrivée.

Il eut une inspiration fantomatique, alors que ses yeux se posèrent sur le spectacle se profilant devant eux. Dans un mélange de surprise, d’horreur et d’amertume, son corps fut parcouru d’un frisson qui fit tressaillir ses muscles. Sa crête s’ébouriffa comme s’il eut la chair de poule, prenant exemple sur la fourrure de son col qui avait augmenté de quelques centimètres, le faisant devenir plus imposant sans même y prêter attention.

Ils applaudissaient, mais il ne comprenait pas pourquoi. Leur état était… lamentable. Entre ces trois grandes figures et eux, c’était comme la lune et le soleil. Les deux avaient une face cachée, en plus d’être différents. Ce dont ils avaient eu vent serait-ce donc vrai ? Ses oreilles tendues pivotèrent en arrière, déposant son regard sur Octurn, leur chef. Comment vivait-il cette vision, il aimerait tant le savoir. Qu’en pensait-il.

Pour lui, ce jardin d’Eden n’avait plus l’air que d’une pomme rouge infectée.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
PAROLES : 23
RENAISSANCE : 24/10/2015
PATRIE : The Herd
CREDO :
« Hmmm ! Hin , hin ! HEY ! ... J'te connais , toi ? »

« TOUCHE PAS A MA POUPETTE! »




PANTHERINAE ID
RANG: Figurant
RÉSUMÉ:
: 5
MessageSujet: Re: [RP Officiel] An official welcome, an official disaster Dim 25 Oct - 0:12




« Oh. Oh. OH ! »

Happée par tant de nouvelles odeurs et couleurs , le vieux barbe crut être atteint d'un anévrisme ponctuel. Alors qu'il tentait de lever les yeux au ciel , les rayons solaires se reflétant sur la cité , vint lui agresser la rétine.

« Impression de d'ja-vu. » Ricana-t-il , marmonnant dans son épaisse barbe.

Les citoyens du Sud , mitigés pour la plupart, portaient des masques de stupéfaction , de joie et même de lassitude pour certains. Trop occupé à se noyer sous les ovations " forcées " de leur nouveaux alliés. Semias ne le nota pas , et profita simplement de l'instant. Marchant auprès de ses frères. Semias chantonna l'air des clairons , les accompagnant ainsi d'une trompette artificielle.

« Tutututututuuu , ~ ♪ »

Se pavanant , le Prius enchaîna quelques pas dansants en slalom. Manquant de bousculer quelques uns de ses collègues dans la foulée.
D'ailleurs , il en accosta un. Rapprochant sa joue et ses moustaches de celle de l'autre Prius , dans une accolade virile.

« MHMMmm hmh ! Hey , Hey , Hey, mon gars ! Tu crois qu'il y'a des tavernes ici ? » Il déglutit fortement , étirant une sourire torve. « Hin , hin , hin. Toutes les grandes citées ont n'ont , hin hin hin. ... Hm;hm. Hey ! Pas que j'critique les dons d'L'Unique , hein. Mais j'commence a en avoir ras-l'bol d'leau claire et d'source. Hin hin. » Il s'appuya un peu plus sur l'autre , épaules contre épaules. Comme déjà saoul avant l'heure.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
PAROLES : 246
RENAISSANCE : 07/08/2015
AGE : 19
PATRIE : The Herd
CREDO : « POUR L'UNIQUE !! »



PANTHERINAE ID
RANG: Acteur
RÉSUMÉ:
: 36
MessageSujet: Re: [RP Officiel] An official welcome, an official disaster Lun 26 Oct - 20:17






An official welcome, an official disaster

feat. la Harde et le Royaume du Sud

Les cors sonnèrent leur arrivée alors que les Prius, fiers guerriers d'antan, entraient au cœur du royaume du sud, bénits par les exclamations des villageois.
Sioban était à sa place : elle cheminait derrière ses supérieurs comme le voulait la hiérarchie. Son pas était lent, s'adaptant à l'allure adoptée par Octurn, en tête de file.

Si la Harde se retrouvait ici, au cœur des murailles du Sud, c'était suite à l’événement qui s'était déroulé un jour plus tôt : Alors que les Prius coulaient des jours paisibles dans la forêt de Tremblevie, une de leur nombreuses demeures provisoires depuis que ces derniers avaient déserté le Sud, de violentes secousses étaient venues troubler leurs tâches respectives. Soucieux quant à leur sécurité, Zekke et Rashall s'étaient rendus sur place, bientôt imités par toute la Harde qui, soudée, n'affrontait les dangers qu'à son grand complet. C'était sans savoir ce qui les attendait…
Le spectacle fut pour le moins inattendu, si bien que Sioban avait encore du mal à réaliser. Une fois arrivés dans le Désert, provenance des tremblements de terre, la Harde – et d'autres félins, dont Raya, le reine du Sud, qui se trouvaient déjà sur place- se trouva nez à nez avec d'étranges piliers provenant d'on ne sait trop où. La situation dégénéra vite et les gardiens de ces mêmes pilonnes, des vautours, lancèrent l'assaut avant de fusionner en une même et immonde créature : Disease, une sorte de rapace à la chair putréfiée.
Il s'avérait que le monstre n'avait été que la marionnette d'une entité bien plus puissante : un dieu démoniaque qui semblait avoir une dent contre l'Unique, leur dieu à tous. Et une fois que Disease fut mort, un éclair violacé s’abattit sur les félins, déclenchant une tempête de sable avec lui.
Les Prius, peu habitué au climat du Sud, n'eurent d'autre choix que d'accepter l'asile que leur offrait Raya, reine du Royaume du Sud, et fuirent ainsi la tempête grâce à son aide.
À présent, ils étaient ici, à se pavaner dans les rues du Sud.

Bon nombre des Prius étaient encore marqués par la bataille contre Disease, accentuant la gravité de la situation que tout le monde semblait oublier en ce jour festif.
Sioban était comptée dans le lot, bien que ses blessures soient superficielles et bien moins graves que certains de ses congénères. Sa babine droite portaient encore les vestiges de l'attaque du vautour métamorphosé et de jet d'acide, si bien que ses poils, et particulièrement ses moustaches peinée à repousser sur la chair brûlée de la femelle. Il en était de même pour son épaule qui arborait des cicatrices similaires.

Le convoi ne stoppa son avancée qu'une fois arrivé au cœur de la cité. Alors, lentement, les Prius éclatèrent leur regroupement pour prendre chacun une place derrière les trois hauts gradés de la cité.
La tête ailleurs, Sioban s'assit un peu à l'écart, dans l'ombre : elle n'avait aucune envie de participer à ces festivités qui empestaient l'hypocrisie et le mensonge.
Il fallait être aveugle pour ne pas remarquer le contraste entre la misère du peuple qui les entourait, caché derrière leurs faux sourires et leurs piètres ornements, et le luxe reflété par Raya sous sa surabondance de parures. Le Royaume du Sud n'était beau que de loin : une fois à l'intérieur, on se rendait compte qu'il n'était ni plus ni moins qu'une prison miteuse dont les façades avaient été déguisées pour la faire paraître plus accueillante.
La reine du sud se satisfaisait-elle vraiment de cette situation ?

Les yeux orangés de la jeune Prius se posèrent sur cette dernière pour la détailler du regard, semblant chercher une réponse à ses questions. Avait-elle raison de se méfier ? Parfois l'habit ne faisait pas le moine, mais il fallait dire que l'apparence superficielle de la monarque était loin d'apaiser ses craintes.
Son regard glissa sur son compagnon, le roi Saqr, qui lui tournait le dos. Lui non plus ne lui inspirait pas confiance, les rumeurs courant à son sujet n'étant pas des plus agréables.
Finalement, ses iris s'attardèrent sur la dernière des souveraines qu'elle n'eut cependant pas le temps de la détailler à la manière des autres, puisque que le cri fanfaronnant de son père vint la tirer brusquement de ses rêveries alors que ses yeux, au lieu de fixer Kwala comme ils auraient du le faire, se levèrent vers le ciel.
Elle poussa un soupir, adressant une prière silencieuse à l'Unique pour que Semias ne la fasse pas trop remarquer. Pourvu qu'il oublie qu'il avait une fille, juste le temps de la cérémonie...



Avatar (c) Nix.
Signature (c) Dumdog.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
PAROLES : 87
RENAISSANCE : 29/07/2015
AGE : 22
PATRIE : The Herd


PANTHERINAE ID
RANG: Héros
RÉSUMÉ:
: 10
MessageSujet: Re: [RP Officiel] An official welcome, an official disaster Ven 12 Fév - 17:25



« It doesn't feel like home. »


- Oyez ! Oyez ! Braves gens ! s’exclama le héraut, taisant tous les murmures. Le roi Saqr, premier de son nom, vous honore aujourd’hui de sa visite, illuminée par la présence de son épouse, la reine Raya. C’est en ce jour lumineux que- E-Euh, je disais donc… illuminé par la présence de la reine Raya, sans oublier le charme tout à fait éblouissant de la seconde reine, Kwala. Nous les accueillons aujourd’hui à la Cité du Sud pour une occasion des plus remarquables, un événement inespéré, et qui est pour nous autres, citoyens du Sud, l’aube d’une nouvelle ère plus prospère !

- Citoyens du Sud, je vous prie d’accueillir comme il se doivent les Prius de la Harde !


Le son claironnant du cor fit taire pendant un bref instant les cris, les acclamations de la foule alors que toutes les têtes ainsi que tous les regards se tournaient vers la troupe de félins puissants qui faisaient son entrée dans la cité du Sud par la grande porte. La tête fièrement levée et le poitrail bombée, Octurn marchait en tête de file, dominant les autres félins de la Harde par sa position de choix. Les grands et puissants nomades avaient été touchés, abimés par le combat contre Disease et bien sur, leur chef n’avait pas été épargné. L’un de ses yeux était gonflé et c’était un combat de tout instant pour le garder assez ouvert pour ne pas soustraire son champ de vision. Sa peau lui piquait atrocement sur tout son visage, sou cou et son poitrail alors que quelques blessures encore cuisantes lui zébraient la fourrure ainsi que la peau ça et là, vestige de la dernière bataille.

Malgré ses blessures et l’envie de se rouler auprès des siens pour un repos bien mérité, Octurn faisait face, marchant fièrement au cœur de la foule, menant sa harde jusqu’à arriver lentement, surement, près des dirigeants du Sud. Ils étaient invités au cœur du Royaume du Sud mais il ne fallait surtout pas montrer une quelconque faiblesse aux autres camps. Qu’importe s’ils semblaient être des alliés. On lui avait toujours enseigné qu’il était important de se montrer en bonne santé et alerte pour ne pas laisser la moindre chance à ses opposants d’en profiter. Les faibles et les souffrants étaient toujours les premiers à sombrer et Octurn ne comptait pas laisser les siens à la dérive, ayant juré de les protéger jusqu’à son dernier souffle. C’était d’ailleurs la raison pour laquelle il avait accepté l’invitation de la Reine du Sud.

Mais, en apercevant le peuple de ce dit Royaume, le grand félin marbré commençait à se demander si cela avait été la meilleure idée du siècle. En effet, le peuple était nombreux mais ils semblaient dans un piteux état. Habillés de haillons et maquillés pour paraître plus beaux et plus apprêtés, il avait l’impression que les siens étaient en meilleur état même en sortant d’une bataille. Pour l’instant, il ne savait pas trop où ceci l’emmènerait. Du moment qu’ils avaient de la nourriture et un endroit ou dormir, il lui était difficile de faire la moindre réflexion sur la santé de leur peuple quand on leur offrait l’asile. Il n’en pipa aucun mot et se rangea habilement près du souverain du Royaume du Sud : Saqr. Coulant un regard sur le souverain qu’il toisa respectueusement un instant, c’est vers les deux reines qu’il se tourna ensuite, un fin sourire tout aussi respectueux sur les lèvres.

Alors que son regard vagabondait désormais parmi le peuple du Royaume du Sud qu’il pouvait mieux voir d’où il était désormais, il se demanda ce qu’il pouvait bien leur dire. Les remercier avec respect surement, mais les mots lui manquaient devant ce peuple les acclamant avec une certaine chaleur même s’il pouvait voir dans le regard de certain une pointe d’amertume. Alors que leur peuple peinait à survivre, ils étaient invités au sein de la cité comme s’ils pouvaient se le permettre.

« - Nous n’oublierons pas votre hospitalité. » Glissa-t-il en hochant la tête en signe de respect aux roi et reines du Royaume du Sud.




« They say we are what we are
But we don't have to be.
I'm bad behavior but I do it in the best way.
I'll be the watcher of the eternal flame.
I'll be the guard dog of all your fever dreams. »

Octurn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
PAROLES : 31
RENAISSANCE : 02/08/2015
AGE : 18
PATRIE : Les Souterrains


PANTHERINAE ID
RANG:
RÉSUMÉ:
: 20
MessageSujet: Re: [RP Officiel] An official welcome, an official disaster Mar 23 Fév - 13:58

「 I see it in their eyes, I read it on their faces. Their smiles are fake. Their cheers are lies. All they carry is fear, fear and hatred 」

Official Role-Play
De vaillants guerriers sortis des glaces éternelles… Comment s’étaient-ils retrouvés là ? Était-ce suite à une guerre avant la Renaissance ? Une fâcheuse catastrophe naturelle ? Rentraient-ils, triomphants d’une bataille contre des envahisseurs, à bord d’une embarcation qui les aurait malencontreusement jetés dans des eaux glaciales enchantées, figeant alors leurs vies autant que leurs morts ? Auraient-ils été des rois nordiques, châtiés par l’Unique pour une quelconque raison ? L’origine de la tragédie des Prius demeurait inconnue à la jeune reine, tout autant qu’aux Prius eux-mêmes. Aussi, ayant à nouveau recours à son côté rêveur, se perdait-elle en hypothèses susceptibles d’expliquer le long emprisonnement d’Octurn, son second, et des autres montagnes de muscles qui s’avançaient, pour certains en ordre et pour d’autres en parfaite discorde, au milieu de la mascarade des sudistes.

- Hé bien ma chère, vous ne semblez pas dans votre assiette. Admirez ces guerriers venus pour nous sauver, profitez de cette belle journée !

Kwala sursauta. Acceptable alors que tous les regards étaient braqués sur elle ? Ce ne fut pas ce qui la préoccupa. Après de longues années de persécution, elle s’était faite à être la risée de tous, cela ne lui faisait donc plus rien.
La reine tourna sa tête tigrée vers la Reine, faussa un sourire, l’étira comme elle le put sur ses babines, encaissa les clins d’oeil et les provocations, une fois encore.

- C’est la fête, n’est-ce pas ?

Elle saisissait la lourdeur de son insinuation, l’impuissance qu’elle voulait lui faire ressentir, la perfidie de ses yeux, la joie de la gloire qui écrasait son être tigré. Car une fois encore, Kwala n’avait servi à rien. Étant arrivée trop tard, car devant attendre la bonne opportinité pour échapper à la surveillance des gardes, elle n’avait fait que griffer, telle une enfant, la bête cauchemardesque qu’était Disease, le coup final qu’elle lui avait infligé n’avait par conséquent aucun mérite, n’était d’aucune utilité.
La fête… ? Oui, c’était la fête. Une odieuse fête où tout le monde portait un masque de joie cachant la misère. Une fête où nul ne s’amusait. Kwala redirigea le regard vers la Harde, évitant de fixer la peste à sa gauche autant que la Peste autour d’elle.

- C’est… une charmante journée, oui, répondit-elle, forçant un ton ordinaire.

Elle prit une profonde inspiration, de la manière la plus tacite qu’il soit, commençant à suffoquer dans ce théâtre dénué de sens. Kwala ne réussissait toujours pas à devenir bonne actrice. La duplicité et la fausseté l’écœuraient tellement qu’elle avait du mal à rester sereine dans ce genre de situation.
Octurn s’arrêta près du Roi, Kwala se concentra sur ce dernier, il fallait qu’elle arrive au bout de ce protocole…

- Nous n’oublierons pas votre hospitalité.
- Et nous votre courage mémorial. Soyez les bienvenus dans la Cité du Sud, mon cher. Sentez-vous y comme chez vous, ainsi que les vôtres, l’accueilla Saqr, d’un ton plus que courtois.

Il se tourna ensuite vers ses femmes, en retrait, accompagnant ses paroles de gestes de la tête afin de bien désigner chacune d’entre elles.
- Je vous présente les reines du Sud, Raya et Kwala.
Elle baissa la tête, de cette grâce que Raya lui jalousait tant, don ou malheur qui lui avait été octroyé par l’Unique. Kwala afficha un léger sourire, comme il lui était dicté de faire.

- Je suis honorée… Bienvenue dans le Sud.

Les nordiques voulaient en faire des machines de guerre, l’ayant compris, ils étaient partis... Kwala connaissait Saqr, elle savait qu’il n’accueillait guère la Harde par bonté, ses desseins était sans doute pire, plus perfides encore que ceux de convertir des Pantherinae en arsenal militaire. Ce qu’il avait derrière la tête, nul ne pouvait le définir. Mais, tout aussi manipulateur que Raya, il jouait le Roi bienveillant avec perfection…

Et qui sait ? Peut-être que cette fois-ci, il avait de bonnes intentions... Peut-être.
I'll get out of here... One day...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[RP Officiel] An official welcome, an official disaster

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le site officiel de Philippe Vasseur
» Portail officiel de la ville du Havre - Demande d'actes
» Le logo officiel
» site RegimeDukan officiel
» Poudre de Perlimpinpin (No Drought)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mörendrüll ::  :: RPs Terminés-