AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Le monde est petit | Callum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité
MessageSujet: Le monde est petit | Callum Jeu 1 Oct - 10:45
C’était étrange, cette impression d’être dans un groupe sans y être vraiment. En effet, Antiva avait très récemment ‘intégré’ la troupe des Walkers. Pourtant, elle n’avait pas rencontré la moitié des nomades – tous avaient leurs raisons de garder leurs distances. Certains n’aimaient pas la nouveauté, d’autres étaient froids envers les étrangers, pour d’autres encore c’était parce qu’elle venait du Nord. Mais quelques-uns, trop gentils, avaient juste peur de la contaminer s’ils s’approchaient de trop. Du coup, Antiva passait son temps avec Natu, la guérisseuse qui prenait soin de son épaule abîmée lors de l’attaque de Noxious. Il y avait aussi l’adorable Mido qui savait quand il fallait venir la distraire – et l’enfant ne manquait jamais de faire rire l’Umbra et de lui faire oublier tous ses malheurs. Un certain Mednill venait aussi la voir souvent, clamant qu’il était comme elle : sain. De corps, peut-être, mais d’esprit… disons que ses insinuations mal placées commençaient vraiment à la mettre mal à l’aise. Mais, heureusement, Aznan savait le remettre à sa place et, lui aussi, prenait le temps de tenir compagnie à la dernière arrivée au sein de sa ‘famille’.

Et, quand tous ceux-là n’étaient pas disponibles, c’était avec Kahlan qu’Antiva s’amusait. Jamais ces deux-là n’auraient cru qu’elles se retrouveraient, et pourtant ! Rien ne pouvait vraiment séparer des amies aussi liées. Mais l’Umbra ne savait pas si elle comptait rester éternellement avec les Walkers. Du coup, elle profitait de chaque minute passée avec la Naturae, car elle savait que n’importe quoi pouvait la décider à reprendre son voyage. Enfin, ce n’était pas pour tout de suite non plus – Antiva avait trop besoin de cette halte.

Couchée sur un tapis de mousse bien confortable – Tremblevie était décidément parfaite ! –, elle ressassait tout ça, seule. A vrai dire, elle s’ennuyait un peu, mais était trop intimidée par ces inconnus pour oser s’en approcher. Ah, ce qu’elle aimerait que quelqu’un vienne la voir ! Eh bien, faites attention à ce que vous souhaitez ! Antiva sentit ses poils se hérisser quand elle aperçut un certain adolescent à mèche blonde se diriger vers elle. Ils avaient le même âge, mais même elle jugeait Mednill trop gamin. Et peut-être lui faisait-il un peu peur, au fond. Paniquée, elle chercha Kahlan des yeux, en vain. Elle était sûrement partie chasser… Zut ! D’habitude, la rouquine savait toujours quoi dire pour faire dégager Mednill. Ni une ni deux, Antiva fit semblant de ne pas le voir et courut se réfugier près d’un membre de la troupe au hasard, essayant de semer l’autre sangsue en chemin.

L’heureux élu fut un mâle au pelage noir, occupé à trifouiller je-ne-sais-quoi. Arrivant en trombe comme une furie, Antiva plongea derrière lui en lui jetant un faible mais rapide « Je t’en prie cache-moi ! ». Etrangement, c’était lui qui avait attiré son regard, c’était vers lui que son instinct l’avait poussée. Etait-ce dû au fait qu’il était lui aussi Umbra, et que ses feux-follets semblaient amicaux, ou était-ce parce qu’elle avait l’impression de l’avoir déjà vu quelque part… ?
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
PAROLES : 17
RENAISSANCE : 31/08/2015
AGE : 21
PATRIE : W∆LKERS


PANTHERINAE ID
RANG:
RÉSUMÉ:
: 18
MessageSujet: Re: Le monde est petit | Callum Dim 4 Oct - 10:35
HRP:
 

Comme à son habitude, Callum fouinait un peu partout dans le camp pour trouver des pièces pour ses inventions. Elles appartenaient certainement à quelqu'un mais pour lui, si ça n’était pas sous protection, il pouvait les utiliser à sa guise.. De toute manière il avait son boulot à faire et il n'avait pas l'intention de reporter ses plans juste parce qu'un félin ne voulait pas lui prêter son matériel !
Aujourd'hui il voulait exploiter l'idée que lui avait donné indirectement Kahlan, à savoir un système pour se désaltérer plus facilement en utilisant les feuilles. Il n’était pas un Naturae et n'avait pas « l'esprit des plantes » qui lui indiquait comment faire mais il avait la science ! Du moins, il avait SA science, ce qui n’était pas forcement une bonne nouvelle pour les autres...

Ces derniers justement avaient tendance à l’éviter. Il n’était pas comme les autres : ce n’était pas un chasseur, ce n’était pas un guerrier et il n'avait que peu de connaissance en médecine... On se demandait bien ce qui avait poussé Aznan à l’accueillir : Ce n’était qu'une bouche de plus à nourrir, une bouche inutile d’après certains...

Ses « inventions » depuis n'ont pas donné grand chose à la tribus, mais elles avait le mérite d’être présente : Des tentes, des tapis de camouflage pour les chasseurs, des jouets pour les enfants... Rare sont ceux qui reconnaissent son travail, mais il ne baissait pas les pattes, convaincu qu'il fera quelque chose d'extraordinaire et de toute manière ce n’était pas la popularité au sein du groupe qu'il recherchait, juste une nouvelle famille...

Il avait encore le museau fourré dans un le bric-à-brac des Walkers dans l'espoir de trouver la perle rare, cependant il fit un bond quand il sentit quelque chose frôler violemment son arrière son arrière train.

- Je t’en prie cache-moi !

Un gratte-dos qui parle ? Cette idée soudaine qui lui passait par la tête le fit rire pendant un bref moment. Il n'avait même pas prit la peine de regarder qui pouvait bien se cacher derrière lui mais une chose était certaine : Il ne fallait pas qu'on la retrouve !

C'est une sorte de cache-cache ? Je ne savais pas qu'il y avait ces sortes de jeu dans la tribu ! Cependant je ne conseille pas mon dos c'est un bien piètre camouflage.

Il se mit à pouffer de rire avant de regarder aux alentours. Il attrapa un des tapis qu'il avait confectionné pour un chasseur et le posa sur la tête de l'inconnu voulant se cacher. Puis tout en lui faisant dos, donna un coup de patte arrière pour la faire basculer dans les feuillages, sentant que celui voulant la trouver n’était plus très loin. Il fit mime de retourner à ses occupations jusqu'à ce que Mednill fit son apparition.

Hey Callum ! HEY ! Tu n'aurais pas vu une superbe créature passer par là ?

Même pour Callum qui était il faut le dire un « grand gamin », Mednill était vraiment un idiot. Il leva la tête d'un air presque ahuri avant de dire

- Pas quand je regarde en face de moi non... Pourquoi ? On te fuis ? C'est « rare » dis moi. Tu veux que je te trouve un phéromone pour faire revenir les demoiselles ?

Il l'avait mal prit c’était sur. Il bondit sur Callum, le bloquant contre un arbre en le regardant droit dans les yeux. Ce dernier continuait tout de même à sourire ce qui énervait encore plus son opposant.

- C'est ça, continues de faire le malin tant que je ne t'ai pas tranché la gorge ! Toi et ton bordel qui ne sert à rien vous allez bientôt déguerpir d'ici ! Je vais m'en assurer...

Il le lâcha violemment au sol avant de repartir dans une autre direction. L'umbra se releva péniblement, visible content de pouvoir enfin retourner à ses occupations. Puis il se souvint qu'il venait de cacher quelqu'un

-Oh ! Désolé

Il fit demi-tour pour se diriger vers celle qui n'avait pas dit un mot depuis. Il ôta le drap fait de feuillage et commença à la regarder comme s'il examinait une bête à la foire.

- Mmmmh une umbra ? Le poil épais...Vous êtes du Nord sans aucun doute, on s'est déjà vu, non ? Votre visage me dit quelque chose, après tout on croise des centaines de personnes par jour, des millions dans notre vie.. Mais vous je vais ai déjà vu plus d'une fois, ça fait longtemps, très longtemps, Je ne saurais dire où. Une boutique peut-être ? Une chambre d’hôtel ? La bibliothèque ? Ça ne me revient pas désolé.

Son débit de parole dépassant la normale -comme à son habitude- fut coupé sèchement avant qu'il ne fasse un saut en arrière, son visage ayant perdu son sourire.

- Vous devriez faire attention ! Je ne vois pas d'absence de poil ni de signe particuliers dans vos feu-follets, vous n'êtes pas malade. C'est dangereux d’être avec des infectés, vous risquerez d'être contaminé à votre tour ! Laissez moi au moins mettre un masque, ou n'importe quoi, je ne sais même pas comment on attrape ce truc. Si il faut vous l'avez déjà et-

Il tomba à la renverse en reculant, la patte prit dans le tas qu'il avait laissé par terre. Il prit une feuille qu'il attacha rapidement avec un fin lacet. C’était un masque de fortune qui probablement ne sert à rien, mais il ne voulait en aucun cas être responsable de la mort de quelqu'un d'autre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le monde est petit | Callum Mar 22 Déc - 18:06
« C'est une sorte de cache-cache ? Je ne savais pas qu'il y avait ces sortes de jeu dans la tribu ! Cependant je ne conseille pas mon dos c'est un bien piètre camouflage. »

Antiva leva les yeux au ciel. Jouer à cache-cache ? Si seulement ! Mais non, c’était bien plus sérieux que cela : c’était sa vie qui en dépendait ! Enfin presque. Il n’empêche qu’il avait raison : elle n’était pas du tout cachée, comme ça. Inquiète, l’Umbra se mit à fureter à droite à gauche pour trouver un meilleur emplacement – mais l’autre, qui avait le mérite de savoir réagir vite, la devança. D’un coup, sa vision fut obstruée. La pauvre crut être devenue aveugle, mais son sauveur l’empêche de paniquer d’un bon coup de patte qui l’envoya rouler dans les fougères.

Elle se rendit alors compte que c’était une espèce de cape qui la couvrait. Elle eut un petit pincement au cœur. Mordred adorait porter des capes… Immobile, couchée sagement au milieu de la végétation, elle écoutait avec attention tout en retenant son souffle. Mednill ne tarda pas à arriver et se mit à questionner celui qui la couvrait. Un instant, elle eut peur qu’il la dénonce mais, par chance, il garda les lèvres scellées sur sa position.

Mednill ne lâcha cependant pas directement l’affaire, et elle crut comprendre qu’il menaçait son interlocuteur. Elle s’en voulut immédiatement : si son allié du jour s’attirait des ennuis, c’était entièrement de sa faute… Elle se fit toute petite et attendit en priant qu’on ne la repère pas. Il y eut un moment de silence où elle crut être fichue – mais non, Mednill était bel et bien parti.

« Oh ! Désolé ! »

On vint la délivrer, et voici qu’elle recouvrait la vue. Elle s’extirpa tant bien que mal des fougères et s’ébroua énergiquement tandis que l’autre la détaillait. Son débit de paroles était intense et Antiva ne put que l’observer faire avec des yeux ronds. Il l’analysait à la perfection et affirmait l’avoir déjà rencontrée quelque part. C’était aussi son avis : elle le connaissait et, maintenant qu’il avait ouvert la bouche, elle se souvenait très bien de lui. Callum l’inventeur fou. Client régulier de la taverne.

Elle se mit à sourire tandis que lui perdait le sien. Il bondit en arrière, s’écriant qu’il risquait de la contaminer. Oh, il venait de se rendre compte qu’elle était saine ? Mais inutile de s’affoler de la sorte ! Le pauvre reculait de plus en plus, jusqu’à trébucher bêtement – mais il se reprit bien vite et s’attacha un masque de fortune.

Il y eut un petit flottement. Et puis, Antiva éclata de rire. Elle était soulagée de revoir un nouveau visage familier – d’abord, il y avait eu Kahlan, et maintenant, Callum ! Son voyage était décidément béni des dieux ! Duquel, ça, elle n’en savait rien…
Ne montrant aucun signe de crainte – être infectée, elle s’en fichait –, elle s’approcha de l’Umbra mâle et l’invita à se relever d’un sourire tout simplement heureux.

« Merci de m’avoir aidée. Et ne t’en fais pas, la maladie ne me fait pas peur. J’ai dû quitter ma famille et Aznan m’a proposé de rejoindre les Marcheurs pendant un temps : je n’aurais jamais accepté si j’avais peur de vous ! »

La solitude était, à ses yeux, bien plus grave que n’importe quelle maladie. Et puis, si jamais elle l’attrapait, elle n’aurait qu’à rester à jamais avec eux ! Peut-être qu’elle était là, sa place.

« Callum… c’est bien toi ? »

Elle pencha légèrement la tête, sûre de l’avoir reconnu.

« C’est moi, Antiva ! La fille du tavernier ! »

Et elle lui sourit derechef, d’un sourire similaire à ceux qu’elle servait à ses clients d’antan.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
PAROLES : 17
RENAISSANCE : 31/08/2015
AGE : 21
PATRIE : W∆LKERS


PANTHERINAE ID
RANG:
RÉSUMÉ:
: 18
MessageSujet: Re: Le monde est petit | Callum Sam 2 Jan - 21:50
Merci de m’avoir aidée. Et ne t’en fais pas, la maladie ne me fait pas peur. J’ai dû quitter ma famille et Aznan m’a proposé de rejoindre les Marcheurs pendant un temps : je n’aurais jamais accepté si j’avais peur de vous ! 

Elle affichait un très léger sourire, bien contente que son poursuivant ait été berné par l'Umbra. Il allait peut-être repasser, le campement n'étant pas bien grand mais Callum pouvait être pratiquement sûr qu'ils aurait encore quelques minutes pour discuter. Elle pencha la tête d'un côté, comme pour examiner à son tour le félin.

Callum… c’est bien toi ? C’est moi, Antiva ! La fille du tavernier !

Ce sourire, ce visage familier.. Comment avait-il pu oublier ? Il venait alors de se souvenir des longues nuits qu'il passait là-bas et c'est avec un regard amusé qu'il fit un signe de la tête, lui indiquant qu'il 'avait lui aussi bel et bien reconnu.

Antiva ! Voilà une bien curieuse manière de se retrouver. Décidément le monde est petit. Ca fait chaud au cœur de revoir un visage si amical.

Il avait la voix à moitié étouffé à cause de son masque, ridicule accessoire qui était plus une gêne qu'un réel objet pour contrer la maladie. Il secoua sa tête pour le faire tomber et passa une de ses pattes derrières la tête

C'est encore plus étonnant que l'on se recroise ici, dire que je suis parti sans revenir.. Il faut dire que le destin n'a pas été tendre, voilà qu'à force de traverser le monde je fini par amasser tous ses malheurs et la fameuse maladie s'est déposé sur moi.. Zut ! Quand j'y pense, j'ai laissé tellement de chose chez moi, des petits outils rien d'important mais ça m'aurait bien facilité la vie.

Il commençait à s'en apercevoir : il parlait encore une fois beaucoup trop. Suffisamment pour assommer quelqu'un avec des paroles interminables. Il soupira calmement, essayant de choisir ses mots pour être le plus clair possible et éviter à sa partenaire de s'endormir.

...Rejoindre notre Marche, qu'elle curieuse idée. Ce n'est pas facile de vivre dans des conditions aussi rudes, toujours à se faire rejeter par les non-contaminés..et même par ceux qui sont avec moi.. Pourtant c'est ma famille maintenant, la seule que j'aurais désormais. Je me dis que c'est une sorte de bizutage que l'on pourrait s'infliger entre « frères ».. Dans un sens, ça me fait toujours sentir que je suis quelqu'un dans ce groupe.

Il pouffa de rire dans son coin, riant de sa situation alors que beaucoup d'autre ne l'aurait pas supportée.. Était-ce une forme de soumission ? Ou bien s'en fichait-il ? C'était toujours un peu compliqué pour lui mais d'un autre coté, ce n'est pas ce qui allait le faire réagir. Il était toujours libre de vivre sa vie et personne n'était en mesure de lui enlever ça. Il se redressa et commença à questionner son amie. Le temps ne les avait que trop séparés et il lui tarder de savoir quelles nouvelles elle pouvait donner de son ancien bercail.

-Mais voilà que je me retrouve encore à parler sans m’arrêter. Je t'en pris, racontes moi donc tes aventures ! Pourquoi est-tu venu par ici ? La cité du Nord me manque et rien ne me ferait autant plaisir que d'avoir quelques informations.. S'il te plaît, dis moi que tout le monde va bien là-bas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le monde est petit | Callum
Revenir en haut Aller en bas

Le monde est petit | Callum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» L'homme le plus grand du monde papa d'un petit bébé
» Bienvenue au monde petit Léonard
» Le monde est vraiment petit!!
» Le petit monde de Sweet Downey
» Inde : Jyoti Amge - la plus petite fille du monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mörendrüll ::  :: RPs Terminés-