AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Bienvenue dans le Sud, mon cher. (OCTURN)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
PAROLES : 124
RENAISSANCE : 09/08/2015
AGE : 16
PATRIE : Southern Kingdom


PANTHERINAE ID
RANG: Acteur
RÉSUMÉ:
: 46
MessageSujet: Bienvenue dans le Sud, mon cher. (OCTURN) Dim 27 Sep - 20:55

    Raya se prélassait encore quelques instants dans sa couche moelleuse avant de daigner se lever. Des servantes accoururent et lui apportèrent un plateau d'argent remplit de mets fins, de morceaux de viandes délicatement découpés en fines tranches, de fruits juteux, et de pâtisseries nappées de sucre. Des plats auxquels seuls les membres de la noblesse avaient droit, la plupart du temps le bas peuple se contentait d'abats de viande, ou même de restes. Raya engloutis la moitié de son petit déjeuner et fit porter la seconde moitié à Octurn. Une servante s'empressa d'emmener le plateau jusqu'au lieu où séjournait les smilodons. Raya veillait que ces animaux ne manquent de rien, et elle avait même expulsé des citoyens de leurs demeures pour faire de la place à ces félins venus du passé. Ce peuple était une vraie aubaine, et si Dandelion avait eu la stupidité de les faire fuir, la Reine ne commettrait pas la même erreur. Elle s'étira longuement et quitta la pièce, sans accorder un regard aux servantes qui déjà, s'activaient derrière elle à préparer son lit pour ce soir, lorsqu'elle se recoucherait.
    Elle descendit rapidement les étages de la Tour, et traversa le pont qui menait à la cité. Elle voulait aller rendre visite à la Harde, et plus précisément à leur dirigeant. Elle parcourut les rues de la cité jusqu'à arriver au quartier où ils avaient élu domicile. Elle n'eut aucune difficulté à trouver le chef des smilodons, les citoyens s'empressant de lui indiquait où il se trouvait. Elle toussota à la porte du tigre pour qu'il l'entende, puis entra. Elle s'inclina poliment et engagea :

    « Octurn... Avez-vous reçu les mets que je vous ai envoyé ? » elle pencha délicieusement la tête sur le côté et sourit avec un brin de malice.
    « La cité du Sud vous plait ? »

    Cette question était presque ironique, car vu l'état dans lequel étaient les Royaumes du sud, personne n'aurait put répondre qu'il adorait cet endroit. La ville et ses alentours étaient rongés par la maladie. Les rues colorées de la ville n'étaient animées que par quelques marchants de passage. La cité aurait put être resplendissante, mais l'épidémie avait tout gâché. À vrai dire, le seul lieu agréable était l'oasis, et la plèbe avait la formelle interdiction de s'y rendre durant plus de 10 minutes. Raya y passait le plus clair de son temps, à se prélasser dans l'eau tiède, à l'ombre d'une végétation luxuriante. Un des nombreux privilèges de Reine auxquels elle avait droit. Elle regarda le smilodon de haut en bas. Pour que lui et son peuple reste au Sud, il faudrait les choyer, et elle était prête à lui accorder une baignade à l'oasis si cela lui disait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
PAROLES : 87
RENAISSANCE : 29/07/2015
AGE : 23
PATRIE : The Herd


PANTHERINAE ID
RANG: Héros
RÉSUMÉ:
: 10
MessageSujet: Re: Bienvenue dans le Sud, mon cher. (OCTURN) Mer 30 Sep - 21:40



« So have you got the guts ? »




Ce matin là, quand Octurn ouvrit les yeux, il fut surpris de recevoir la visite d’une servante qui lui apporta un plateau de mets fins et raffinés, choses qu’il ne mangeait guère souvent. En effet, en tant que peuple nomade, la harde se contentait de ce qu’il chassait par leurs propres moyens. Qu’on vienne lui servir de délicieux plats sur un plateau d’argent était donc une drôle de manière de se réveiller. Il aurait presque fallu le pincer pour qu’il se rende compte si tout cela était vraiment réel ou pas. Quant à savoir si cela lui plaisait. Il n’en n’était pas persuadé. Cette jolie demoiselle qui lui déposait son repas était-elle libre de faire ce qu’il lui plait ? Était-elle traitée comme une esclave de l bas étage ? Plissant les yeux pour s’habituer à la lumière du jour, l’imposant félin s’éveilla doucement avec le reste de sa troupe. Il repoussa poliment ce que l’on venait de lui amener pour le proposer au reste de son clan, sans oublier de refuser la servante qui s’empressa de s’éloigner aussitôt que sa besogne fut faite. Prétextant qu’il n’avait pas faim, il alla s’isoler un instant dans une chambre qu’on avait soigneusement préparé pour lui. Cependant il avait refusé de dormir dedans et c’était tout simplement contenté de la même faveur que le reste de sa troupe.

L’imposant félin prit son temps pour se faire une petite toilette, arrangeant sa fourrure, laissant son regard vagabonder dans la charmante pièce qu’on lui avait préparée. Il avait l’impression de se retrouver dans le Royaume du Nord, sauf qu’ici et avec sa fourrure épaisse, il avait chaud et ne pouvait s’empêcher de se sentir étouffé. Par la chaleur bien sur, mais par une autre sensation sur laquelle il était incapable de mettre un nom. Pourtant il était bien content d’avoir été accueilli par le clan du Sud. À savoir si cela allait durer, il n’en n’était pas sur. Était-il prêt à apporter sa confiance à un autre Royaume quand le premier avait essayé de se servir d’eux de la plus basse des manières ? Il lui faudrait plus de temps. Ce monde était devenu beaucoup trop opportuniste à son goût. Et puis, même si leurs attentions étaient agréables, il ne pouvait s’empêcher que cela était un peu de trop. Pivotant ses oreilles, un léger bruit se fit entendre derrière la cloison et le smilodon eut juste le temps de faire volte face que la charmante demoiselle du désert entrait déjà, sans même qu’il n’ait eu le temps de la convier.

« Octurn... Avez-vous reçu les mets que je vous ai envoyé ? »

Octurn eut juste le temps de hocher la tête en signe d’approbation que la charmante donzelle reprenait.

« La cité du Sud vous plait ? »

Le félin resta immobile faisant face à la femelle, admirant son élégance alors que lui n’était que rudesse. Elle semblait frêle en comparaison à lui. Son ton mielleux, son regard en coin et ce petit sourire malicieux… Il ne savait pas trop si elle était sincère avec lui ou si elle se jouait de lui. Dans tous les cas, il ne pouvait que la remercier pour l’hospitalité dont elle faisait preuve. Il se serait presque senti chez lui si les rues de la cité n’étaient pas rongées par la maladie. Peut-être que la vie de nomade aurait été plus sure pour sa harde. Et si l’un d’eux tombait malade ? Oh, il espérait que cela n’arriverait pas. Après un léger moment de silence, il se décida à lui répondre, affichant un léger sourire respectueux sur les lèvres, ses oreilles se dressant nonchalamment vers elle.

« - Ce déjeuner… Vous n’auriez pas dû vous savez. Mais l’attention me touche. » Il hocha la tête à ses paroles, toujours poli et respectueux envers la femelle.

« - Eh bien, je dois dire que vous savez accueillir. Nous ne manquons de rien et c’est là l’essentiel. Je vous remercie pour l’asile, cela nous enlève une sacrée épine de la patte. La harde vous devra une faveur. » Octurn pesa ses mots avec précaution. Il était redevable, c’était malheureusement le cas, mais il mettrait un point d’honneur à garder sa parole. Il avait beaucoup trop de fierté pour ne pas s’y prêter.

« - Surtout avec l’épidémie qui sévit, nous accueillir ne doit pas être de tout repos pour vous. » Ajouta-t-il, pivotant sa tête sur le côté, un sourire apparaissant sur ses babines, agitant doucement les moustaches.





« They say we are what we are
But we don't have to be.
I'm bad behavior but I do it in the best way.
I'll be the watcher of the eternal flame.
I'll be the guard dog of all your fever dreams. »

Octurn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
PAROLES : 124
RENAISSANCE : 09/08/2015
AGE : 16
PATRIE : Southern Kingdom


PANTHERINAE ID
RANG: Acteur
RÉSUMÉ:
: 46
MessageSujet: Re: Bienvenue dans le Sud, mon cher. (OCTURN) Jeu 1 Oct - 8:10


    « Ce déjeuner… Vous n’auriez pas dû vous savez. Mais l’attention me touche. » Le mâle était pleins de bonnes manières et Raya adorait cela. Elle se mouvait avec complaisance dans les appartements du sabré tel un serpent dans sa nouvelle tanière. Elle détaillait de son regard de glace Octurn, de haut en bas, un maigre sourire aux babines. Il était imposant et musclé, peut-être même plus que Saqr, il avait l'avantage de la génétique. Les Prius étaient en effet puissants, et remplis de muscles noueux, ce qui constituait un avantage indéniable sur la plupart des autres races.

    « Eh bien, je dois dire que vous savez accueillir. Nous ne manquons de rien et c’est là l’essentiel. Je vous remercie pour l’asile, cela nous enlève une sacrée épine de la patte. La harde vous devra une faveur. » La bouche de Raya s'étira en un sourire victorieux. Elle faisait tout son possible pour que la Harde se sente bien, et elle savait que désormais les Prius avaient une dette envers eux. La féline savait que pour l'instant il ne fallait rien leur demander, juste les choyer. Ne surtout pas les brusquer, elle n'avait pas fait tout ça pour que finalement ils se vexent et quittent le Sud tout comme ils avaient quitté le Nord quelques temps auparavant.
    La femelle s'arrêta et alla se replacer face à son interlocuteur.

    « Tout le plaisir est pour moi. » Elle s'inclina doucement avec respect. Elle était satisfaite qu'Octurn trouve que le Sud savait recevoir, car ce n'était vrai que pour lui. Les citoyens de la cité n'étaient pas traités comme ça du tout, et Raya n'accordait son intérêt qu'aux invités qui le méritait.

    « Surtout avec l’épidémie qui sévit, nous accueillir ne doit pas être de tout repos pour vous. » Il sourit doucement, et Raya battit des cils. En fait, ce n'était pas si dur que ça, si on gardait une bonne hygiène et qu'on était bien nourri, on gagnait du temps. La Reine y avait pensé, et utilisait tout les stratagèmes qu'elle avait appris pour retarder la maladie, elle ne voulait pas de puissants Prius malades comme des chiens. Une fois de plus, elle aurait fait tout ça pour rien.

    « Je vous enverrai régulièrement des médecins, il n'est pas question que vous attrapiez cette immonde maladie. » Elle mima une moue triste. « Je suis navrée de vous recevoir dans ces conditions. » Elle sourit tristement en faisant allusion à l'épidémie. Personnellement elle s'en fichait, elle ne l'attraperait sûrement jamais. Mais il n'en était pas de même pour les Prius...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
PAROLES : 87
RENAISSANCE : 29/07/2015
AGE : 23
PATRIE : The Herd


PANTHERINAE ID
RANG: Héros
RÉSUMÉ:
: 10
MessageSujet: Re: Bienvenue dans le Sud, mon cher. (OCTURN) Mar 6 Oct - 23:46



« So have you got the guts ? »


Octurn restait patiemment là, campé sur ses imposantes pattes alors que la demoiselle prenait ses aises dans ses appartements, se mouvant avec l’élégance à la manière d’un serpent tant elle cambrait son corps avec facilité. Ses pupilles dorées suivaient ses mouvements alors que ce même sourire ne quittait pas ses babines. Il l’observait simplement et, même si les manières de la donzelle lui paraissait un peu poussé, il fallait bien avouer qu’elle était très belle et qu’elle en était très certainement consciente. Elle jouait de ses charmes et Octurn n’en n’était pas entièrement insensible. Il croisa son regard de glace et un léger frisson parcourut sa fourrure. Il avait décidemment beaucoup de mal à cerner cette féline. Bien sur, il restait méfiant car, dans tous les cas, il ne voyait que le bien de son peuple comme priorité. Et si cette aguicheuse pouvait l’aider à atteindre cet idéal, à le toucher rien que du bout de la griffe, alors il pourrait lui attribuer plus d’importance. Il n’était cependant pas sur que tout ceci soit désintéressé. Il avait bien compris avec le temps que les personnes généreuses de nature étaient très rares.

« Tout le plaisir est pour moi. »

Le félin la suivit du regard quand elle s’inclina devant lui, gardant le poitrail bombé ainsi que le reste du corps dressé. Elle avait de bonnes manières, contrairement aux félines de sa harde. Tous ses mouvements semblaient murement réfléchis pour éviter la moindre bavure. C’était étrange de se retrouver en face d’un tel félin. Elle lui rappelait irrémédiablement les félins qu’il avait croisés au royaume du Nord. Mais cela, bien sur, il le garderait pour lui. Il ne voulait certainement pas la froisser en disant ce genre de choses. Pour le moment, tout ce qu’il voyait c’était l’hospitalité dont elle faisait preuve à leur égard. Et en personne de parole et d’honneur, il n’était qu’obligé de lui rendre la pareille s’ils en avaient besoin. Sauf s’il avait la preuve d’un intérêt manifeste à ce sujet. Mais, même s’il était méfiant, il ne pouvait pas mettre son comportement sur le compte d’un quelconque intérêt politique.

« Je vous enverrai régulièrement des médecins, il n'est pas question que vous attrapiez cette immonde maladie. »

Octurn acquiesça, un sourire agitant ses babines l’espace d’un instant. Il était, bien sur, rassuré par ce qu’elle lui disait là. Si jamais l’un des félins de sa harde devait tomber malade, il ne sait pas trop comment il réagirait. Pourrait-il seulement les retenir comme responsable de cette maladie ? Cela n’était pas de leur ressort, il était donc délicat de s’énerver à ce sujet là. Mais puisqu’elle s’engageait à les soigner si le moindre mal leur arrivait, il se sentait soulagé.

« - Me voilà rassuré. » Ajouta-t-il simplement en hochant la tête.

« Je suis navrée de vous recevoir dans ces conditions. »

L’imposant félin fit un pas vers la femelle, déposant un regard bienveillant sur la demoiselle, pivotant à nouveau la tête sur le côté, pinçant un peu ses lèvres du bout des crocs. Il la voyait prendre une expression sincèrement désolée et ne pouvait s’empêcher de vouloir la réconforter et lui dire que cela n’était guère de sa faute. Qu’il pouvait être naïf et généreux. Un chef avant tant de bonté, cela le conduirait surement à sa perte.

« - Vous n’avez pas à vous excusez. Votre accueil est parfait. Vous nous offrez des vivres et un endroit où dormir, du soin si besoin. Nous n’en demandions pas tant, vous savez. » Un nouveau sourire étira ses lèvres alors qu’il se redressait et la couvait d’un regard doucereux. Il prit le pas et la contourna calmement pour venir se positionner devant une fenêtre, jetant un regard à l’extérieur, réfléchissant un instant avant de se détourner à nouveau pour la regarder quand il reprit la parole.

« - J’espère simplement que nous n’aurons pas à abuser de votre bonté trop longtemps. » Ajouta-t-il, détournant un peu l’attention sur la fenêtre, observant le beau temps qui régnait dehors et les nuages qui galopaient inlassablement dans le ciel.





« They say we are what we are
But we don't have to be.
I'm bad behavior but I do it in the best way.
I'll be the watcher of the eternal flame.
I'll be the guard dog of all your fever dreams. »

Octurn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
PAROLES : 124
RENAISSANCE : 09/08/2015
AGE : 16
PATRIE : Southern Kingdom


PANTHERINAE ID
RANG: Acteur
RÉSUMÉ:
: 46
MessageSujet: Re: Bienvenue dans le Sud, mon cher. (OCTURN) Lun 26 Oct - 16:05

    « Vous n’avez pas à vous excusez. Votre accueil est parfait. Vous nous offrez des vivres et un endroit où dormir, du soin si besoin. Nous n’en demandions pas tant, vous savez. »

    Il alla se placer devant une fenêtre, pensif. Elle sourit avec amusement et malice. Il ne pensait qu'au bien de son peuple, comme c'était mignon. Il n'avait pas encore découvert la luxure, la cupidité, le goût du luxe, et tant d'autres choses choses tout aussi délicieuses qu'engendraient le pouvoir. Raya, elle, était déjà corrompue et pourrie par le pouvoir depuis la Renaissance. elle était née pour épouser Saqr.

    « J’espère simplement que nous n’aurons pas à abuser de votre bonté trop longtemps. »

    Elle lui sourit, un air bienveillant au visage. En vérité, ce n'était pas vraiment de la bienveillance, si elle prenait autant soin de ces Prius, c'était pour son propre intérêt. Mais elle avait le mérite de les chouchouter comme jamais.

    « Restez aussi longtemps qu'il le faudra. »

    Ça l'arrangeait, de toute façon.

    « J'aurais une petite faveur à vous demander... » elle marqua une pause et battit des cils. « J'ai l'impression que mes gardes du corps ne sont plus à la hauteur. Hum. J'ai repéré ce guerrier, imposant, avec des marques rouges. Si lui et vous êtes d'accord, j'aimerais » elle sourit doucement. « Bien sûr, tout travail mérite salaire, et n'ayez crainte, que ce soit en gemmes ou en privilèges, il sera récompensé. » elle lui offrit un magnifique clin d'œil pour ponctuer ses paroles.

    Elle n'avait pas retenu le nom de ce mastodonte à dent de sabre qui avait attiré son attention l'autre jour. Mais l'image de sa carrure et de ses muscles était restée gravée dans on esprit, et elle rêvait de faire de lui sa garde rapprochée. Et quand Raya avait une idée en tête, elle faisait tout pour y parvenir. Ces derniers temps, elle sentait que les choses changeaient. Sûrement à cause de ces histoires de piliers dans le Désert, et d'épidémie. Mais un Prius à ses côtés serait on-ne-peut-plus rassurant.




Merci Kahlan ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
PAROLES : 87
RENAISSANCE : 29/07/2015
AGE : 23
PATRIE : The Herd


PANTHERINAE ID
RANG: Héros
RÉSUMÉ:
: 10
MessageSujet: Re: Bienvenue dans le Sud, mon cher. (OCTURN) Mar 27 Oct - 18:20



« So have you got the guts ? »


« Restez aussi longtemps qu'il le faudra. »

Octurn était, bien sur, soulagé de l’entendre dire cela. Il voulait simplement le meilleur pour son peuple et cette dame, cette reine lui offrait cette protection qu’il cherchait avidement pour les siens. Un sourire doux restait affiché sur les lèvres de l’imposant félin alors qu’il avait à nouveau tourné sa tête vers la demoiselle, ses oreilles quelque peu braquées vers l’avant, en direction de cette dernière. Il ne pouvait que la remercier avec tout son cœur pour l’aide qu’elle lui apportait même si ces paroles semblaient peut-être un peu trop utopique aux oreilles du mâle. Il voyait difficilement comment le Royaume du Sud pourrait s’occuper d’une harde entière alors que leur propre peuple souffrait de la maladie qui sévissait dans les basses rues. À vrai dire, il se demandait comment elle pouvait ne rien faire pour ce peuple laissé en pâture à cette maladie, ou faisait-elle la même chose ? Il ne savait pas trop quoi en penser.

« J'aurais une petite faveur à vous demander... »

Octurn braqua son regard doré sur la demoiselle un moment, essayant de deviner ce qu’elle pourrait bien lui demander, peut sur de lui accorder ce qu’elle désirerait. Allait-elle lui demander de se joindre à ses côtés pour une certaine guerre comme Dandelion lui l’avait proposé avant elle ? Il resta donc silencieux, lui faisant poliment signe de continuer. Mais il ne s’attendait pas à ce qu’elle allait lui demander.

« J'ai l'impression que mes gardes du corps ne sont plus à la hauteur. Hum. J'ai repéré ce guerrier, imposant, avec des marques rouges. Si lui et vous êtes d'accord, j'aimerais… Bien sûr, tout travail mérite salaire, et n'ayez crainte, que ce soit en gemmes ou en privilèges, il sera récompensé. »

L’imposant félin su tout de suite à qui la reine faisait référence. Rashall faisait bien souvent impression parmi ses congénères félins par son imposante ossature. Il fallait bien le dire, il était bâti comme une armoire à glace et constituait un rempart à lui tout seul. Mais Octurn était-il prêt à « prêter » son Ex-Général ? Certes, il avait le don de l’énerver, il n’avait pas pour autant envie de s’en séparer comme ça. Laissant échapper un bref soupir, le dirigeant de la harde secoua brièvement la tête et resta indécis encore un instant. Après tout, la harde avait une dette envers le Royaume du Sud et, protéger la reine lui offrait un certain statut. Et puis, il avait confiance en Rashall, en sa puissance. Il espérait simplement qu’il mâche ses mots en présence de la demoiselle. Le connaissait, ce ne serait pas chose aisée.

« - Je comprends… » Souffla-t-il en marquant une pause. « J’accepte votre requête le temps que vous puissiez vous trouver un nouveau garde du corps digne de ce nom. C’est le moins que je puisse faire pour vous montrer mon éternel gratitude. » Il acquiesça doucement, un fin sourire sur les lèvres.

Il y avait-il un quelconque désir de se mettre les Prius dans la poche derrière cette requête ? Octurn restait quelque peu indécis. Tout ce qu’il pouvait voir c’est qu’il allait laisser Rashall au côté de la reine et que, si les choses tournaient mal, il aurait la main sur la reine pour faire chanter Saqr. Mais ça, c’était un plan un peu trop vicieux pour le félin et il n’aimerait pas arriver à ce genre d’extrême. Sauf si la sécurité de sa harde en dépendait, bien évident.

« - Il assurera votre sécurité le temps que nous resterons ici, c’est d’accord. » Fit-il en hochant la tête.





« They say we are what we are
But we don't have to be.
I'm bad behavior but I do it in the best way.
I'll be the watcher of the eternal flame.
I'll be the guard dog of all your fever dreams. »

Octurn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
PAROLES : 246
RENAISSANCE : 07/08/2015
AGE : 20
PATRIE : The Herd
CREDO : « POUR L'UNIQUE !! »



PANTHERINAE ID
RANG: Acteur
RÉSUMÉ:
: 36
MessageSujet: Re: Bienvenue dans le Sud, mon cher. (OCTURN) Lun 16 Nov - 23:07






Entretien

feat. Octurn et Raya

Le matin vint poindre, le soleil remplaçant timidement la lune pour irradier progressivement les terres de Mörendrüll de ses rayons chauds.
La lumière du jour vint lentement s'infiltrer par la fenêtre à peine camouflée pas des rideaux fins et transparents, qui donnait sur le repère des Prius. C'était une petite pièce choisie pour l'occasion par la Reine Raya en personne. Bien que peu spacieuse, elle contenait pourtant sans mal la Harde entière, sans que les félins la composant ne soient au coude à coude.

Ils étaient bien reçus, il fallait l'avouer. Ils étaient même plus qu'à leur aise, choyés comme des invités de marque. Nomades, ils n'étaient pas habitués à un tel luxe, si bien que ce traitement de faveur à leur égard rendait mal à l'aise certains des Prius.

Les corps des antiques félins commencèrent à s'agiter, les doux rayons de l'astre du jour venant les extirper délicatement des bras de Morphée.
Certaines couches étaient déjà vides, laissant uniquement des draps froissés comme vestiges de la nuit des Prius déjà réveillés.
Le lit de Sioban en faisait parti. La femelle avait passé une bonne partie de la nuit éveillée sur la terrasse, à regarder les étoiles.

La vérité était que, depuis l'attaque de Disease, elle ne parvenait plus à trouver le sommeil. Les paroles de l'Omen résonnaient encore dans sa tête, hantant sans cesse ses pensées.
Il fallait qu'elle agisse, qu'elle enquête afin de trouver un moyen de lutter contre ce fléau.
Elle avait d'abord pensé à laisser l'Unique se charger de l'énergumène, mais l'idée lui vint que son Dieu était peut-être impuissant face à la situation. Sinon, pourquoi la laisser se produire ? Alors elle avait décidé d'agir. Aussi petite et insignifiante était-elle face à un dieu (si toutefois l'Omen en était un, chose dont elle ne doutait pas ou peu), elle pouvait au moins tenter de recueillir des informations et de combattre le mal à sa manière.
Plus elle en saurait sur ce qui liait l'Unique à l'Omen, et sur ce qui poussait ce dernier à avoir utilisé ses marionnettes pour les atteindre, plus elle pourrait réfléchir à une façon d'agir.

C'est ainsi que la femelle mouchetée vagabondait dans les couloirs du Royaume du Sud. Elle était sûre d'elle à présent : il fallait qu'elle trouve une réponse à ses questions afin de calmer ses pensées et ainsi pouvoir dormir sur ses deux oreilles. Après avoir mûrement réfléchi, elle avait même trouvé la destination qu'elle souhaitait fouiller en première : Atlantis. Les rumeurs qui circulaient sur la cité des tritons devaient bien prendre leur source quelque part.

Ses pattes la guidèrent machinalement vers les appartement d'Octurn. Si elle devait prévenir quelqu'un avant de s'en aller, c'était bien lui.
Elle ne fut pas surprise de l'y trouver en compagnie de la reine du Sud et, soucieuse d'interrompre un moment sacré, discussion sérieuse entre deux souverains, la Prius se stoppa sur le pas de la porte, annonçant sa présence d'un bref raclement de gorge.

« Veuillez pardonner mon intrusion, mais je souhaiterai m'entretenir avec Octurn... » D'abord fixé sur Raya, ce dernier glissa sur l'interpellé alors qu'elle reprenait : « Si toutefois le moment est inopportun, je repasserai plus tard. »

Pourvu que « plus tard » ne soit pas dans trop longtemps...


Spoiler:
 



Avatar (c) Nix.
Signature (c) Dumdog.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
PAROLES : 124
RENAISSANCE : 09/08/2015
AGE : 16
PATRIE : Southern Kingdom


PANTHERINAE ID
RANG: Acteur
RÉSUMÉ:
: 46
MessageSujet: Re: Bienvenue dans le Sud, mon cher. (OCTURN) Mer 18 Nov - 23:24

    « Je comprends… J’accepte votre requête le temps que vous puissiez vous trouver un nouveau garde du corps digne de ce nom. C’est le moins que je puisse faire pour vous montrer mon éternel gratitude. »

    Oui ! Elle ne put retenir le large sourire qui s'afficha sur sa face illuminée. On aurait dit une gamine qui ouvrait son cadeau de Noël. Elle se releva, et un regard malicieux, alla déposer une lèche furtive sur la joue du dirigeant venu du passé. Elle battit des cils et fit un pas en arrière, regagnant sa place.

    « Merci. » Son ton se voulait empreint de gratitude mais en réalité elle n'en éprouvait pas vraiment. Chacun de ses désirs se devait d'être satisfait, et vouloir un Prius comme garde du corps n'était qu'un caprice de plus. Et une fois encore, elle avait obtenu ce qu'elle demandait.

    « Je... » elle allait continuer à se pavaner, à charmer le Prius, à vanter sa cité, quand elle fut interrompue. Une tigresse sabrée entra, s'excusa et demanda à parler à Octurn. Elle la reconnaissait ! Elle avait combattu le vautour à ses cotes, la Reine se souvenait d'une guerrière puissante et efficace, mais pas autant qu'elle, songa-t-elle en souriant intérieurement. Boh, qu'est-ce que ça pouvait faire ? Elle se fichait que cette féline combattent bien, ce n'était qu'un atout de plus dans son jeu.
    Raya poussa un grognement sourd de mécontentement, et retint un soupir offusqué. Cette femelle était de la Harde, comme ses deux poignards qui dépassaient de chaque côtés de sa gueule en témoignaient. Si elle voulait s'attirer l'affection des Prius, elle visait plutôt les hauts gradés, comme elle étaient entrain de le faire avec Octurn, avant que cette gueuse ne rentre et ne gâche tout... Soit. Elle sortirait. Mais elle ne partirait pas ici sans savoir pourquoi la soldate avait interrompu son entretien avec le beau sabré sombre. Elle s'inclina donc devant le mâle, accordant un sourire forcé et sarcastique à souhait à la femelle, et sortit de l'habitation.
    Aussitôt, elle fit volte-face et colla son oreille contre la porte du logis. Écouter aux portes, quelle vilaine pratique ! Surtout pour une reine... Mais sa curiosité avait prit le dessus, et surtout son envie de tout contrôler. Quelle que soir cette chose si urgente dont ils discutaient là-dedans, elle voulait être dans la confidence.




Merci Kahlan ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
PAROLES : 87
RENAISSANCE : 29/07/2015
AGE : 23
PATRIE : The Herd


PANTHERINAE ID
RANG: Héros
RÉSUMÉ:
: 10
MessageSujet: Re: Bienvenue dans le Sud, mon cher. (OCTURN) Jeu 26 Nov - 21:47



« So have you got the guts ? »


Octurn gardait un air calme, entendu à la reine du Sud. Il fut satisfait de la réaction de cette dernière suit aux paroles du félin. Il ne savait pas trop pourquoi cela lui faisait autant plaisir mais soit, puisqu’elle était heureuse, il n’allait pas se plaindre. Au fond, il ne savait pas tellement sur quelle patte danser avec cette demoiselle et préférait les femelles plus franches et ardentes que sa harde comportait. Même si ce n’était pas les plus faciles à retenir. Le grand félin eut un léger sursaut quand Raya vint déposer une lèche, certes furtive, sur l’une de ses joues, augmentant immédiatement la température de son visage, certainement rougissant sous sa toison brune. Il secoua la tête et garda une feinte expression de calme sur son visage même s’il n’en était rien, quelque peu déboussolée par ce geste d’affection ou plutôt de remerciement dont venait de faire preuve son hôte. Décidemment, il n’arrivait pas à la cerner et cela avait tendance à le rendre mal à l’aise.

« Merci. »

Était-elle véritablement heureuse ou jouait-elle un rôle pour se mettre les Prius dans sa poche ? La bonté d’Octurn lui ferait plutôt pencher pour la première option pourtant il ne pouvait s’empêcher de penser qu’on puisse facilement se jouer de lui, Rashall l’avait déjà mis en garde à ce propos. Mais le naturel semblait toujours revenir au galop. Alors que Raya s’apprêtait à reprendre la parole avec ce ton toujours aussi mielleux, le félin fut surpris quand il entendit un léger raclement de gorge, tournant immédiatement la tête vers la source du bruit, pivotant ses oreilles dans cette même direction. Il fut surpris de voir Sioban sur le pas de la porte, mais plutôt enchantée. Au moins, il savait à peu près comment interpréter les expressions de cette femelle et n’avait pas l’impression d’avoir à s’armer d’une quelconque méfiance en sa présence.

« Veuillez pardonner mon intrusion, mais je souhaiterai m'entretenir avec Octurn... Si toutefois le moment est inopportun, je repasserai plus tard. »

Octurn laissa échapper un bref mmmh dans sa barbe alors qu’il glissait un regard discret à la reine du Sud pour guetter une quelconque réaction qui ne se fit guère attendre. Elle ne semblait pas apprécier qu’on vienne lui couper la parole de la sorte mais, était-ce grâce aux précédentes paroles du male, quoi qu’il en soit elle semblait offusquée même si son visage n’avait pas vraiment changé. Le félin adressa alors un regard entendu à Sioban avant de se redresser à nouveau, jetant un bref coup d’œil à Raya à nouveau.

« - Pouvez-vous nous laisser quelques minutes ? »
Fit-il d’une voix tout aussi calme à la reine du Sud.

Il attendit que celle-ci s’exécute tant bien que mal, la suivant des yeux jusqu’à ce que sa silhouette svelte et fine disparaisse dernière la porte. Quand ce fut fait, il s’assit et déposa ses iris dorés sur la grande et robuste demoiselle qui lui faisait face, décidemment curieux de savoir ce qu’elle avait bien à lui dire pour briser ainsi une conversation entre lui et Raya. Et puis, elle lui avait un peu sauvé la vie. Qui sait ? Peut-être qu’elle aurait essayé de lui vanter la beauté de son royaume qui était pourtant, à ses yeux, quelque peu déchiffré.

« - Qu’y a t-il ? » S’enquit-il, l’encourageant d’un doux sourire.

[ ELLE VEUT QUE TU L'EMBRASSE OCTURN!! - Rashall est passé par là coeurcoeur ]





« They say we are what we are
But we don't have to be.
I'm bad behavior but I do it in the best way.
I'll be the watcher of the eternal flame.
I'll be the guard dog of all your fever dreams. »

Octurn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
PAROLES : 246
RENAISSANCE : 07/08/2015
AGE : 20
PATRIE : The Herd
CREDO : « POUR L'UNIQUE !! »



PANTHERINAE ID
RANG: Acteur
RÉSUMÉ:
: 36
MessageSujet: Re: Bienvenue dans le Sud, mon cher. (OCTURN) Dim 29 Nov - 12:00






Entretien

feat. Octurn et Raya

« Pouvez-vous nous laisser quelques minutes ? »

La voix de son chef s'éleva, calme, douce, comme à son habitude, et la reine Raya tourna les talons, non sans adresser un sourire sarcastique à Sioban, qui se mariait parfaitement avec l'expression de mépris qui luisait dans ses yeux vitreux.
Vraiment, cela ne faisait ni chaud ni froid à la femelle Prius, qui se contenta d'un mouvement de tête pour saluer la reine et la remercier par la même occasion, le visage neutre, ne laissant transparaître aucune expression. Les deux ne s'appréciaient guère, et il ne fallait pas être devin pour le deviner.

« Merci. » murmura la chasseuse, couvant son supérieur d'un regard reconnaissant.

Sioban s'avança au centre de la pièce, non sans avoir préalablement poussé la porte d'entrée, la laissant entrouverte, mais suffisamment fermée pour dissuader quiconque un tant soit peu poli d'entrer. Elle s'assit, prenant son temps pour s'installer. Cela lui permettait de gagner du temps avant d'annoncer son départ prochain et de peser ses mots qu'elle prononcerait dans un instant.
Pourtant, semblant comprendre son malaise, Octurn l'encouragea :

« Qu’y a t-il ? »

Il sourit, son visage se peignant d'une expression douce dont il avait le secret, pour inciter la femelle à lui parler.
Sioban ne pouvait plus faire marche arrière, à présent. Elle absorba une grande goulée d'air frais, et se lança :

« Je viens t'annoncer mon départ, Octurn. » Lâcha-t-elle, ne sachant pas vraiment quel ton prendre pour annoncer une telle nouvelle. « Je pars pour Atlantis. »

Ses yeux se baissèrent pour venir fixer ses griffes qui rentraient et se rétractaient. Cependant, elle reprit la parole aussitôt, préférant expliquer la situation à Octurn avant de la laisser parler.

« Ce ne sera que provisoire, je reviendrais. » Si toutefois les dieux la laissaient rentrer en un seul morceau… mais elle préféra chasser ces mauvaises pensées de son cerveau et passer aux explications : « Depuis l'attaque de Disease, je ne dors plus. Cette entité… celle qui nous a agressée… je n'arrête pas d'y songer et... » Elle laissa sa phrase en supens pour laisser échapper un soupir avant de revenir planter son regard dans celui d'Octurn, déterminée. « J'ai besoin de réponses. »

Elle avait mûrement réfléchi à cette décision. Il ne la ferait pas changer d'avis.


HRP:
 



Avatar (c) Nix.
Signature (c) Dumdog.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
PAROLES : 87
RENAISSANCE : 29/07/2015
AGE : 23
PATRIE : The Herd


PANTHERINAE ID
RANG: Héros
RÉSUMÉ:
: 10
MessageSujet: Re: Bienvenue dans le Sud, mon cher. (OCTURN) Mer 2 Déc - 21:22



« So have you got the guts ? »


Le grand mâle acquiesça quand elle le remercia, arborant ce fin sourire qui ne quittait guère ses babines, il resta immobile, ses pupilles dorées se baladant sur la fourrure tachetée de la demoiselle alors qu’il attendait calmement qu’elle prenne la parole, qu’elle lui dise la raison de sa venue. Puisqu’elle semblait avoir quelque d’important à lui dire, assez pour venir le déranger entre dirigeants. Bien que cela ne le dérange guère, bien au contraire, mais cela attirait sa curiosité ainsi que son inquiétude. Quelque chose était-il arrivé à la harde ? Y avait-il un problème ? Des malades ? Il se pinça la lèvre inférieure du bout des crocs alors qu’il attendait qu’elle lui dise la raison de sa venue, l’encourageant du regard.

« Je viens t'annoncer mon départ, Octurn. Je pars pour Atlantis. »

Le sourire doux du grand félin s’effaça doucement alors que les paroles de la femelle résonnait dans sa tête et il dû secouer celle-ci pour reprendre conscience que ce n’était pas son imagination. Partir ? Hein ? Tout de suite ? Pourquoi faire ! N’était-elle pas bien ici ? Voulait-elle quitter la harde ? Le quitter lui ? Il resta immobile et s’apprêtait à reprendre la parole et à défendre son point de vue car il ne comptait pas la laisser s’en aller comme ça. Elle faisait partie de sa famille et il était absolument impossible qu’il ne la laisse s’éloigner du reste du groupe toute seule.

« Ce ne sera que provisoire, je reviendrais. Depuis l'attaque de Disease, je ne dors plus. Cette entité… celle qui nous a agressée… je n'arrête pas d'y songer et... J'ai besoin de réponses. »

Octurn laissa échapper un léger grognement et braqua son regard doré dans ceux tout d’ambre vêtus de la femelle comme s’il la défiait de faire comme elle l’entendait, de s’en aller alors qu’il était contre. Il se rongea un peu la lèvre inférieure et, tout en soutenant son regard, laissa échapper un profond soupir. Bien sur, la réponse était sans appel. Il ne la laisserait pas partir seule. Certainement pas. Jamais. Elle était un membre de sa harde, de sa famille et il était absolument inconcevable qu’il la laisse partir sans savoir ce qu’il pourrait lui arriver là bas. Bien qu’il comprenne très bien la raison de son agitation, de son besoin de savoir. Le risque était trop grand. Beaucoup trop.

« - Je ne peux pas te laisser partir seule, Sioban. » Sa voix était douce mais tout aussi déterminée et sans appel. « Je… » Il secoua la tête et soupira profondément encore une fois. À mesure qu’il parlait, il essayait de trouver une solution de rechange puisqu’il savait bel et bien qu’elle était aussi têtue que lui et que, s’il l’empêchait de partir, elle le ferait d’elle-même, dans son dos. Il ne voyait qu’une solution à ce moment là. « Mais si tu veux vraiment aller à Atlantis, alors je viens avec toi. Rien que nous deux, on pourra faire des bébés. » Fit-il d’une voix plus calme, déterminée, hochant la tête pour appuyer ses propres paroles. « Je suis également curieux de m’y rendre de toute manière. » Ajouta-t-il pour appuyer un peu sa décision.




« They say we are what we are
But we don't have to be.
I'm bad behavior but I do it in the best way.
I'll be the watcher of the eternal flame.
I'll be the guard dog of all your fever dreams. »

Octurn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
PAROLES : 124
RENAISSANCE : 09/08/2015
AGE : 16
PATRIE : Southern Kingdom


PANTHERINAE ID
RANG: Acteur
RÉSUMÉ:
: 46
MessageSujet: Re: Bienvenue dans le Sud, mon cher. (OCTURN) Mar 8 Déc - 23:01

    C'est donc ainsi que Raya accepta, en serrant les dents et en gardant la tête bien haute, de sortir du gîte d'Octurn. Elle fit mine de s'éloigner, puis sa curiosité la rattrappa. Elle se colla contre la porte, et écouta la voix féminine se lancer dans des explications :

    « Je viens t'annoncer mon départ, Octurn. Je pars pour Atlantis. Ce ne sera que provisoire, je reviendrais. Depuis l'attaque de Disease, je ne dors plus. Cette entité… celle qui nous a agressée… je n'arrête pas d'y songer et... J'ai besoin de réponses.  »

    Disease, ce nom évoquait un souvenir amer pour Raya. Cette dernière n'avait guère apprécié de s'abîmer les pattes pour un piaf malade, elle n'aimait pas se battre, ça salissait le pelage. Elle en garder encore quelques douleurs, d'ailleurs. Cette Prius tachetée était donc celle qui l'avait aidée à combattre ? Raya se souvenait que cette fameuse Sioban avait été brave, et même si tout lui paraissait bien loin désormais, il lui semblait se souvenir que les deux femelles avaient même fait équipe contre le vautour.

    Une expédition ? À Atlantis ? En effet, Raya connaissait l'existence de ces terres sous-marines, mais jamais elle n'avait éprouvé le besoin de s'y rendre. À quoi bon se mouiller son beau pelage pour rien ? Mais aujourd'hui, une idée lui était venue. Les légendes racontaient que ces lieux regorgeaient de richesses, que l'ancienne civilisation y avait laissé leurs trésors. Les yeux de la Reine eurent un éclat avide. Des richesses... Peut-être y'avait-il là bas assez de gemmes, assez d'or et de bijoux pour que le Sud puisse espérer égaler la puissance du Nord ? Elle pourrait se parer de nouveaux tissus, arborer de nouvelles parures encore plus précieuses, qu'elle irait montrer à toute la cité en se pavanant dans la rue. Oui, il fallait qu'elle les accompagne. Et puis de toute façon, ces Prius ne risquaient pas de lui prendre ce qu'elle convoitait une fois là-bas, car ils ne semblaient guère motivé par le gain. Tant mieux.
    Sans aucune gêne, le port altier, elle rentra à nouveau dans la pièce, et lança :

    « Je viens avec vous. » Sa voix était posée, certaine, et ne laissait pas le choix. Elle viendrait, c'était tout.




Merci Kahlan ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Bienvenue dans le Sud, mon cher. (OCTURN)
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue dans le Sud, mon cher. (OCTURN)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mörendrüll ::  :: RPs Terminés-